WCTS en correctionnel au tribunal de Makokou

Makokou, 18 juillet (GabonInitiatives) – La société WCTS implantée dans la province de l’Ogooué-Ivindo et son représentant, Chen Weixing sont poursuivis devant le tribunal correctionnel de Makokou pour exploitation forestière illégale présumée.   

Rappelons qu’une équipe d’agents des Eaux et Forêts en tête de laquelle le Colonel se rendait dans la 6ème province du Gabon en avril dernier pour mener des missions de police forestière sur tout le territoire de ladite province, ceci en accord avec son ordre de mission.

De vérification des documents administratifs aux visites sur le terrain, sites et usines, plusieurs faits constitutifs d’infractions prévues et punies par le Code forestier gabonais vont vite être constatés par les agents des Eaux et Forêts. Madame le Procureur de République près le tribunal de Première Instance de Makokou saisie du dossier, après avoir elle-même mené une visite sur le site de la société WCTS, accompagnée d’agents des eaux et forêts et experts, va s’auto-saisir et convoquer Sieur Chen Weixing, Directeur Général Adjoint de la société WCTS. Ce dernier sera tout de suite placé en détention préventive à la maison d’arrêt de Makokou afin d’être jugé des faits qui lui sont reprochés.

Malheureusement, Sieur Chen Weixing ne mettra que quelques jours en détention préventive, comme cela semble devenir coutume au Gabon pour les ressortissants chinois, notamment. Une fois arrêtés pour infraction, ils “bénéficient” rapidement de rapports médicaux qui ne laissent de choix aux Magistrats que de les laisser en liberté provisoire. Le concerné sera même évacué sur Libreville et ne semble pas désireux de revenir faire face à la justice.

Alors que tout le monde s’attendait à une plainte du ministère en charge des Eaux et forêts, la société WCTS et son représentant Sieur Chen Weixing seront purement et simplement exempts de toutes poursuites judiciaires de la part du ministère pourtant garant du respect de la réglementation forestière en République Gabonaise et donc première victime de l’exploitation forestière présumée illégale de la société WCTS.

Précisions que selon certains experts, cette société et tant d’autres devaient chacune des centaines de millions de FCFA voir plus à l’Etat pour leurs pratiques illégales, en particulier l’exploitation abusive et anarchique.

Spécialisée dans la lutte contre toute forme d’exploitation forestière illégale, l’ONG Conservation Justice sera contrainte de se porter partie civile dans cette affaire. Le Directeur de Conservation Justice, Luc Mathot, explique : « Le but de la constitution de partie civile est avant tout que justice soit faite et que des peines dissuasives soient données. Et si des fonds sont récupérés, ils seront utilisés pour appuyer l’Etat dans ce secteur. La forêt gabonaise est une richesse culturelle, naturelle et économique unique qui mérite une bonne gestion ».

Sieur Chen Weixing dont le lieu de traitement médical sur Libreville reste inconnu à ce jour ne sera pas présent à l’audience du 13 juillet 2017 dernier où son affaire sera appelée au Tribunal correctionnel de Makokou puis renvoyée au 07 septembre 2017 prochain à la demande de son avocat.

La partie civile qui espère voir Sieur Chen Weixing se présenter à la barre, a, de par la voix de son conseil, exigé du tribunal la comparution de celui-ci à l’audience du 07 septembre prochain: Affaire à suivre.

GI/SM/NN/FM/17

 

Commentaires