Trois présumés trafiquants arrêtés à Tchibanga et au village Malounga

Tchibanga, 13 août 2018 (GabonInitiatives) – Trois trafiquants de peaux de panthère ont été arrêtés à Tchibanga le 6 août dernier. Ils ont été pris en flagrant délit de commercialisation desdits produits et risquent donc jusqu’à six mois de prison ferme selon la législation en vigueur.

Auguste Paga, Jean-Christian Mbaki Ditengo et Mamadou Kéita étaient suivis depuis plusieurs mois. Leurs activités illégales devaient inéluctablement les conduire en prison. En effet, ils ont choisi de s’illustrer dans le trafic des peaux de panthères, l’idée étant de se faire une petite fortune.

Malheureusement pour eux, le rêve n’ira pas plus loin. Le mardi 06 août aux environs de 10h La transaction que l’un des trois compères doit effectuer avec un client non identifié échoue. En effet, une équipe de la PJ accompagnée par des éléments des Eaux et Forêts et de Conservation Justice a réussi à intercepter les peaux de panthères détenus par Auguste Paga et ses complices alors qu’ils tentaient de les vendre. Au moment de l’arrestation, c’est Paga Auguste qui a été surpris en possession de 2 peaux de panthère étalées

Conduit au poste de police, Paga va citer Mbaki Ditengou Jean Christian et Mamadou Keïta  étant les véritables propriétaires de ces peaux de panthère. Tous les deux cités résidant au village Molounga 1 et 2 ont été interpellés à leur tour aux environs de 15H alors qu’ils attendaient paisiblement l’argent de la transaction.

Les mise en cause ont respectivement reconnu les faits de chasse, transport, détention et commercialisation des trophées d’une espèce intégralement protégée qui leur sont reprochés. Ils seront présentés devant le Procureur de la République pour avoir violé les dispositions des articles 92, 274 et 275 du code forestier.

GI/SM/FM/18