Les employés de la société gabonaise de transport en grève

Le secteur du transport public est sérieusement perturbé depuis lundi à Libreville, en raison d’un mouvement de grève  lancé par les employés de la société gabonaise de transport (SOGATRA, service public).  Ils exigent la démission du directeur général de l’entreprise comme préalable à toute négociation. Sogatra serait victime selon les grévistes d’une mauvaise gestion.

Les Librevillois ont de grosses difficultés depuis lundi pour se rendre à leurs lieux de travail ou dans leurs établissements scolaires, en raison d’un mouvement de grève lancé par les employés de la Sogatra. Les grévistes accuseraient 2 mois d’arriérés de salaire et réclament le paiement intégral de leur dû et le versement des primes de rendement.

Selon les grévistes, c’est Aloïse Békalé, directeur général de la Sogatra, qui est le principal responsable de tous les maux dont souffre l’entreprise. « Il est arrogant et refuse de recevoir  notre porte-parole. Nous ne reprendront pas le travail tant qu’il sera encore à la tète de la Sogatra », ont lancé les protestataires invitant le ministre du transport à s’impliquer directement pour trouver une solution aux problèmes posés par les employés de la société.

« La Sogatra a du mal à décoller »

Selon les agents en colère, la Sogatra fait rentrer beaucoup d’argent, notamment depuis que le président de la république, Ali Bongo Ondimba a doté cette société d’une centaine de bus de transport flambants neufs, dès son accession au pouvoir et à la veille de la Can 2012 co-organisée par le Gabon et la Guinée Equatoriale.  « Mais nous sommes étonnés que malgré les grosses recettes quotidiennes qu’engrange l’entreprise, la Sogatra ait du mal à décoller », ont souligné les employés.

Le Direction de la société n’a pas voulu s’exprimer sur la situation actuelle de l’entreprise. Mais il semble selon certaines sources que Sogatra n’arrive pas encore à capitaliser les efforts faits par le  président de la république pour donner un nouveau souffle à l’entreprise de transport public à cause de la facture très élevée du carburant et du mauvais état du réseau routier national…

Thierry Barbaut

PARTAGER
Thierry Barbaut - Numérique et Afrique
- Directeur du média www.info-afrique.com - Responsable numérique et communication à l'Agence des Micro Projets un programme de l'ONG La Guilde - Président de l'association www.solidaritedigitale.org