Tchibanga : Un ghanéen surpris avec 22 kg d’ivoire dénonce son réseau de trafiquants

Tchibanga, 18 juin 2019 (GabonInitiatives) – Les faits se sont déroulés entre le15 et le 17 juin 2019. Une équipe des forces de l’ordre a mis hors d’état de nuire, un réseau de trafiquants d’ivoire.

L’opération débute le samedi 15 juin 2019 à 12h. Samuel Adama, 28 ans, est de nationalité Ghanéenne. L’équipe des défenseurs de la nature, constituée des agents de l’antenne de la police judiciaire (PJ) de la province de la Nyanga (Sud-est Gabon) et des agents de la direction provinciale du même service, appuyés par l’ONG Conservation Justice, l’a surpris dans une chambre de motel, un lieu davantage utilisé par les trafiquants. Il avait en sa possession une pointe d’ivoire d’environ 22kg, sectionnée en trois morceaux.

A l’origine de cette importante opération, une information fiable parvenue aux agents évoquant la détention et la commercialisation en cours d’une pointe d’ivoire dans un motel de la ville de Tchibanga. Dans la province de la Nyanga, plus un mois ne passe sans que l’on n’évoque un cas de trafic de produits de la faune sauvage.

Interrogé, le contrevenant ne s’est pas fait prier pour dénoncer un de ses complices, Yves Kevin Mihindou, un gabonais de 31 ans. Ce dernier finira par être appréhendé quelques heures plus tard, grâce à la ténacité des forces de l’ordre et des membres de l’ONG Conservation Justice. Il avouera que sa basse besogne a été organisée avec deux autres complices.

Les deux autres complices recherchés par les forces de l’ordre ont finalement pu être appréhendés à leur tour le 17 juin alors qu’ils se trouvaient au village dans la région de Doubinda-forêt où les comparses mènent habituellement leur partie de chasse. Il s’agit de Cédric Moundounga et Lewis Mouketou, deux gabonais âgés respectivement de 31 et 25 ans. Les quatre contrevenants sont actuellement gardés à vue dans les locaux de la PJ en attendant la suite de la procédure.

Source : Conservation Justice

GI/CJ/FM/19