La stratégie mondiale de la CS4ME pour éradiquer le paludisme partout

Libreville, 29 août 2019 (GabonInitiatives) – Du 21 au 22 août dernier à Yaoundé au Cameroun, les Organisations de la Société Civile (OSC), Malaria no more, Impacte Santé Afrique, le parlement, les collectivités locales et le Gouvernement Camerounais en passant par l’Organisation Mondiale de la Santé (OSM), ont passé au crible, la situation critique des dégâts causés par le paludisme à travers le monde notamment en Afrique où l’urgence d’agir de manière coaliser dans un engagement global s’impose pour stopper la saignée de cette « tueuse » évitable et guérissable qui fait des victimes chaque jour et particulièrement à l’endroit des enfants et des personnes vulnérables.

Lors de ces assises auxquelles prenait part le coordonnateur du GFAN- Gabon, Guy Mombo Lembomba, mention spéciale a été faite à l’endroit de tous les participants à davantage accentuer le plaidoyer pour la mobilisation des ressources domestiques notamment en Afrique, afin que les Gouvernements de chaque pays investissent plus dans la santé. Un autre challenge est celui, à la suite des pays donateurs d’augmenter les ressources du Fonds Mondial en interpellant les dirigeants africains à ne pas rater le rendez-vous du 10 octobre prochain à Lyon en France avec des engagements ferme pour le bien des communautés du continent africain.

La présence du Gabonais accompagnée de la société civile est fortement attendue à ce grand rendez-vous présidé par le président Macron qui a déjà donné le ton pour accélérer le mouvement.

Dans cette perspective le coordonnateur du GFAN –Gabon, Guy Mombo Lembomba s’est dit convaincu que le Gouvernement ne ratera pas ce rendez-vous : « Nous sommes toujours en attentes de la rencontre sollicité auprès du Ministre de la Santé pour préparer notre présence à Lyon et intensifier la lutte au niveau nationale », a-t-il indiqué.

GI/CEKK/MKKE/YKM/19