Semaine d’action Pré-Cop 24 Katowice : Le PACJA et le ROSCEVAC renforcent leur partenariat avec la CEEAC

Libreville, 19 novembre 2018 (GabonInitiatives) – Les activités de la « Semaine d’action » co-organisée depuis le 17 novembre dernier dans la capitale Gabonaise par l’Alliance Panafricaine pour la Justice Climatique, le Réseau des Organisations de la Société Civile pour l’Economie Verte en Afrique Centrale (ROSCEVAC) avec l’appui financier de l’Agence Suédoise de coopération Internationale au Développement (SIDA) en vue de la Pré-Cop 24 à Katowice en Pologne, se sont poursuivies ce lundi au siège du Programme du système des Nations Unies (PNUD) de Libreville avec l’ « Atelier d’information, de concertation et de renforcement de capacités entre la plateforme PACJA – Gabon et la CEEAC (Communauté des Economique des Etats de l’Afrique Centrale) dans le cadre du projet sur la gouvernance climatique et l’engagement des acteurs non – étatiques pour la mise œuvre des INDC Gabon ».Plus d’une dizaine de délégués de la société civile gabonaise spécialisée dans l’environnement réunis autour des plateformes ROSVECAC et PACJA Gabon, sous l’impulsion du PACJA se mobilisent depuis plusieurs mois afin de renforcer leur capacités d’actions et de négociations climatiques, dans le but de renforcer la société civile gabonaise et d’assurer la réalisation de la justice environnementale et climatique pour tous.

C’est dans cet objectif d’éveiller les consciences collectives sur les dangers du changement climatique et de favoriser l’engagement des acteurs non étatiques pour la mise en œuvre des INDC Gabon, que la Plateforme Gabonaise pour le climat, l’énergie et le développement durable section PACJA – Gabon organise l’« Atelier d’information entre la plateforme PACJA et la CEEAC dans le cadre du projet sur la gouvernance climatique et l’engagement des acteurs non-étatiques pour la mise en œuvre des INDC Gabon ».

Ledit atelier d’information et de renforcement de capacités entre sa plateforme et la CEEAC sera l’occasion de partager les expériences acquise, de sensibiliser et de mener un plaidoyer pour la mise en place d’un plan d’action national inclusif et participatif de mise en œuvre des INDC Gabon.

L’objectif de cet atelier d’information est de permettre le partage d’expériences des leçons tirées de la mise en œuvre des INDC des acteurs africains non étatiques dans la lutte contre les changements climatiques et la préservation de l’environnement. Occasion pour les OSC gabonaises de mener un plaidoyer auprès des autorités compétentes en vue de mettre en place un plan national d’action opérationnel favorable à la mise en œuvre efficiente des engagements du Gabon à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC).

Cela correspondra à l’objectif global du projet, qui vise à concevoir et mettre en œuvre une plate-forme nationale des acteurs de la gouvernance climatique et de la société civile, pour l’échange d’informations, le partage des connaissances et la facilitation des partenariats entre le gouvernement, le secteur privé et les OSC.

A cet effet, les résultats attendus lors de cet atelier sont les  « partenariats et plate-forme renforcés pour l’échange d’informations entre les OSC gabonaises, les acteurs de la gouvernance climatique et le secteur privé, puis recommandations sur la voie à suivre pour l’avenir des échanges », les « enseignements tirés de la mise en œuvre des INDC des pays Réseaux de l’Afrique sont identifiés et partagés pour aider à améliorer la conception et la mise en œuvre des engagements du Gabon à la COP 21 de paris », les « OSC et les acteurs de la gouvernance climatique sont mieux informés et ont la capacité de participer de manière significative aux processus et aux dialogues de préparation à la mise en place de plan national d’actions opérationnel des INDC Gabon ».

A la clôture de cet atelier très enrichissant, le rapport  de la position commune africaine du PACJA a été solennellement remis au Secrétaire Général de la CEEAC, Marie Thérèse Chantal Mfoula par Nicaise Moulombi en sa double qualité de président du ROSCEVAC et président du Conseil de Surveillance de cet instrument de l’Union Africaine spécialisé dans la justice climatique en présence du conseiller économique du PNUD, notamment.

GI/FM/NN/18