Secours Santé Sexuelle et de la Reproduction : 60 volontaires prêts à sauver des vies

Libreville, 7 juin 2018 (GabonInitiatives) – Une soixantaine des jeunes volontaires formés aux pratiques des premiers secours et en santé sexuelle et de la reproduction (SSR), viennent de recevoir leurs certificats de formation à la faveur d’une cérémonie sombre organisée par le Réseau National des Jeunes pour les questions de santé sexuelle et de la Reproduction (RENAPS-AJ).

La dite cérémonie qui précède les sessions de formations a été rehaussée par la Croix-Rouge Gabonaise, le Directeur de la Protection Civile et le Chef de Service coopération et action culturelle de l’Ambassade de France.

Désormais, ces volontaires constituent le premier maillon de la chaîne des secours au niveau communautaire, en appui au dispositif étatique. Ce couronnement fait de ces jeunes des personnes ressources, capables d’agir de façon efficace  lors des situations d’urgence. Ce qui visiblement augmente les chances de sauver des vies et de rendre encore plus efficace l’intervention des secours.

Ces jeunes sont issus de divers associations de jeunesse et ONG ayant appris la pratique de certains gestes, des réflexes, l’appel des secours, l’accompagnement sur le plan de SSR en passant par l’approche efficace pour aider son entourage en cas de besoin.

« La population gabonaise est une population qui, dans sa grande majorité habite les zones urbaines avec des logements parfois construits sur des terrains exposés à plusieurs types de risques, rendant ainsi vulnérables les habitants qui doivent faire face aux problèmes d’érosion, d’inondation, d’éboulement compte tenu des contraintes climatiques. Ces problèmes qui sont d’ordre mondiaux impliquent une mobilisation de tous. Cette formation, nous sommes convaincus cadre avec les Objectifs de Développement Durable », a déclaré Guy René Mombo Lembomba du RENAPS-AJ par ailleurs Coordonnateur Général de cette formation.

La formation des membres des associations de jeunesse et des ONGs aux premiers secours et en Santé Sexuelle et de la Reproduction qui s’est déroulée en trois phases du 15 au 31 mai 2018 dans les locaux de la Croix Rouge Gabonaise. Cette formation, cadre avec les Objectifs de Développement Durable dont le Gabon à adhérer.

« Au cours de ces trois sessions de formation, nous avons pu nous familiariser aux nouveaux termes tels « protection, PLS, défibrillateur, DAE, Massage cardiaque, JOY, Santé, Sexuelle, Reproduction, grossesses précoces, Violence basé sur le genre, Cycle menstruel, Dispositif médical d’urgence, P.C.O, etc.).  Hormis la partie théorique, nous avons également appris à travers des stimulations grandeurs réelles, comment apporter secours en cas d’urgence, d’hémorragie, d’arrêt cardiaque, de fracture, de brulure, de viol, d’accident de circulation, etc », a retracé Vita Bernadette au nom des participants.

Cette formation répond aux des enjeux et des défis de ces deux problématiques, le Fond des Nations Unies pour la Population (UNFPA), dans son Plan d’Action 2018-2022, accorde une place de choix à la formation des membres des associations de jeunesse et des ONG aux premiers secours et en Santé Sexuelle et de la Reproduction qui s’est matérialisée par la première session de formation qui s’est déroulée du 15 au 31 mai 2018 avec l’appui technique du ministère de l’intérieur en charge des questions de catastrophes, de la Croix Rouge Gabonaise sous la supervision du RENAPS-AJ.

Aussi, la prévention des catastrophes est liée à d’autres aspects tels que la question de l’accès aux soins aussi des adolescents en situations d’urgence qui est une préoccupation majeure en Afrique subsaharienne et notamment, au Gabon d’où la mise en place d’un système communautaire d’alerte précoce et de réponse en matière de catastrophe jugée indispensable et qui exige des formations préalables dont celles en lien avec les premiers secours et la Santé Sexuelle de la Reproduction des Jeunes et des Adolescents.

Le RENAPS/AJ s’est engagé aux côtés de l’UNFPA avec d’autres partenaires tels que la Croix-Rouge Gabonaise, le CNJG, AFRIYAN, Mains ouvertes, Mezoe Santé Plus, AMS +, Regap + notamment pour renforcer les capacités des jeunes en premiers secours afin d’intervenir rapidement dans leurs milieux respectifs avant l’arrivée des spécialistes en la matière.

GI/FM/NN/18