Scandale à la poste : Le collectif demande la tête du liquidateur

Iic, Nkassa Emane Dieu-donné, liquidateur de La poste-Bank

Libreville, 29 mai 2018 (GabonInitiatives) – A la suite des fausses accusations compromettant gravement les efforts de redressement du groupe ‘‘La poste’’ initiés par les plus hautes autorités et la direction générale, le collectif des agents de la poste vient de monter au créneau afin d’apporter des éclaircissements sur ce qu’il qualifie de ‘‘cabale’’ sans issue contre l’Administrateur Directeur Général de La poste S A.  

Selon le porte-parole du collectif des agents de la poste, Assoume, l’organisation de la poste est structurée de la façon suivante: La poste SA dirigée par Adandé Michael, qui a été nommé Directeur Général par décret présidentiel, et de la poste-Bank en liquidation dirigée par Nkassa Emane Dieu-donné, lui il a été désigné par la Commission Bancaire de l’Afrique Centrale, seul entité bancaire étant sur la supervision de la COBAC, de ce fait l’Administrateur Directeur Général, Adandé Michael ne peut être sur l’œil du cyclone de la COBAC. Ce dernier généralement considéré comme le gendarme des banques n’a pour mission que la protection des épargnes collectés par les banques, et les établissements de micro -finances agréés, par: la mise en place des règles prudentielles à travers un cadre réglementaire, et normatif.Par la délivrance ou le retrait des agréments aux établissements ainsi qu’à leurs dirigeants et commissaires aux comptes.

« La désignation de l’administrateur provisoire, et la nomination du liquidateur, c’est à ce titre que Michael Adandé a été nommé par le COBAC comme étant l’administrateur provisoire de la poste-Bank en situation de quasi-faillite, sous la période allant de décembre 2015 à septembre 2017 cumulativement avec ces fonctions d’Administrateur Directeur Général de la poste SA. Et c’est tout naturellement qu’entend qu’administrateur provisoire Michael Adandé a fait adopter lors de l’assemblée générale des actionnaires de la poste-Bank et à l’état, un plan de redressement de la structure qui nécessitait une reconstitution des fonds propres à hauteur de 37 milliards de francs CFA, pourtant les difficultés financières de l’état n’ont pas permis le financement dudit plan, ce qui a donnée suite à une liquidation actée », a déclaré Assoumou, président du collectif des agents de la poste.

Toutefois, le collectif rappel les travaux engagés par l’Administrateur Directeur Général. Tel que le bâtiment dédié au siège de la poste SA, donc, la décision a été prise  d’aménager le premier étage de l’immeuble Western-Union pour abriter les services de la direction générale, l’éditeur du système d’information bancaire qui a déployé son logiciel à la poste et fourni les mêmes prestations à certaines banques de la place et de la sous-région.

Placé en liquidation depuis novembre 2017 avec comme liquidateur Dieudonné Nkassa Emane, le collectif, au cours de son assemblée générale, constate pour le déplorer que « seulement à peine 5 mois d’exercice, ce dernier s’est empêtré dans plusieurs malversations financières dû à son train de vie sans pareil et pour soutenir ce train de vie, le ‘‘dandy’’ a soustrait dans les comptes de certains clients de la poste SA des sommes d’argents sans autorisation préalable. Voici donc un pompier qui a été envoyé pour éteindre le feu dans une maison, mais qui se révèle être le plus cruel des pyromanes », s’est alarmé le collectif des agents de la poste SA. C’est donc une affaire à suivre.

GI/SCAT/FM/NN/18