Santé d’Ali Bongo : Pourquoi revient-il au gouvernement de communiquer ?

Libreville, 13 novembre 2018 (GabonInitiatives) – La stratégie visant à cloisonner la communication autour des soucis de santé du président de la République à la présidence tente selon un observateur de la vie politique du Gabon d’éviter uniquement le débat portant constat de la vacance du pouvoir.

« Je refuse de me taire. En tant que citoyen, j’interpelle le Premier ministre afin qu’il prenne clairement ses responsabilités », a lancé ce compatriote tout en se posant la question de savoir : « pourquoi revient-il au gouvernement de communiquer en lieu et place de la présidence ? ».

Selon notre source, les personnels de la présidence, en l’absence du Chef de l’Etat, n’ont aucune légitimité à entretenir sur les questions de l’heure. Notamment sur les problèmes de santé et l’absence du président du territoire depuis trois semaines, sinon s’interroge-t-il ces personnes le font sous l’autorité de qui ? La première institution de laquelle ils reçoivent des instructions n’étant pas à son poste de travail malgré elle.

Et de conclure que le porte – parole de la présidence qui n’est que le conseiller du président n’a aucune préséance.

Affaire à suivre

GI/FM/NN/18