L’état actuel de la route Banda Mamba Kota remet au goût du jour le rôle des Tp au Gabon

∧Mouila, 22 décembre 2018 (GabonInitiatives) – La route menant à Banda mamba – Kota dans le département de la Doutsila à Mabanda ( province de la Nyanga) en situation de délabrement avancée sera bientôt désenclavée au grand bonheur des populations de cette partie du Gabon qui s’interrogent toutefois sur le rôle joué par les Travaux publics (Tp) pourtant implantés dans toutes les régions du pays.

Enclavé depuis plusieurs années ce village et d’autres situés à la frontière avec le Congo-Brazzaville vont bientôt connaître un désenclavement grâce à un opérateur forestier en phase d’installation.

Seulement, la volonté de cet opérateur semble être freinée par la direction provinciale des Travaux publics de Tchibanga (province de la Nyanga) qui estime que ce n’est pas du domaine de compétence de l’exploitant forestier. Les TP conditionnent l’accord des travaux par la prise en charge par l’opérateur forestier de la « réparation des engins sélectionnés pour les travaux », la « prise en charge du personnel affecté à ces travaux » et la « fourniture du carburant lié aux travaux ».

Malgré ces conditions, l’opérateur a donné son accord et a commencé les travaux à certains endroits. Toute chose saluée par l’ensemble des services de l’administration présente à Mabanda et un soulagement pour les populations.

Seulement, l’opérateur, un gabonais, souligne qu’il n’a droit à aucune exonération de taxes.

« Dans cette localité très accidentée, les membres des organisations Conservation Justice et Muyissi Environnement que nous représentons pensons que le défit est énorme pour cette jeune entreprise gabonaises », a estimé Ladislas Ndembet le président de l’Ong Muyissi Environnement se demandant « à quoi sert les TP dans notre beau Gabon ?». Une situation qui devrait interpeller la tutelle en charge des infrastructures.

Affaire à suivre…

GI/FM/NN/18