Le ROSCEVAC et l’ambassade des USA renforcent leurs relations

Libreville, 15 janvier 2018 (GabonInitiatives) – Nicaise MOULOMBI, président exécutif du Réseau des Organisations de la Société Civile pour l’Economie Verte en Afrique Centrale (ROSCEVAC) qu’accompagnait Marcellin NZIENGUI (Point Focal National), a été reçu le lundi 8 janvier dernier en audience accordée par S.E.M. Cynthia AKUETTEH, Ambassadeur des Etats-Unis d’Amériques au Gabon. Les échanges ont porté sur certaines questions d’actualité et d’intérêt conjoint au plan de la coopération internationale et du plaidoyer national.

S’agissant de la revue de la coopération internationale, M. Nicaise MOULOMBI a salué la vision affirmée de la politique africaine de la maison blanche tout en souhaitant aussi davantage d’engagement sur les aspects tels que la gouvernance démocratique, économique et environnementale.

Il a indiqué qu’en tant que membre de la société civile, il encourage la solution pacifique à la résolution de la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël et salue une fois de plus le rôle de la diplomatie américaine dans le dialogue instauré avec la Corée du Nord.

Rappelant le contexte de changement global auquel les populations de la planète terre font face, il a évoqué les enjeux mais aussi et surtout les principaux engagements pris par la communauté internationale et le plus souvent partiellement tenus en matière de mobilisation effective des ressources. Ayant participé aux trois dernières conférences internationales sur le climat, COP21 (Paris, 2015), COP22 (Marrakech, 2016) et COP23 (Bonn, 2017) ainsi qu’au « One Planet SUMMIT » en décembre 2017, il a mentionné les opportunités en terme de financements climatiques.

Magnifiant le pragmatisme dont S.E.M. Cynthia AKUETTEH a fait montre durant son mandat lors de son séjour librevillois, il a sollicité et obtenu d’elle, l’engagement à œuvrer dans le sens souhaité en laissant à son successeur (celle-ci se trouvant en fin de mandat) des orientations claires sur ce dossier. Il s’agira d’examiner la faisabilité de déploiement de mécanismes de facilitation du contact, du dialogue et d’accès des membres des organisations de la société civile gabonaise aux financements climatiques promis par certaines fondations américaines engagées dans la protection de l’environnement et la lutte contre les effets néfastes des changements climatiques (Ex : R20 Arnold Schwarzenegger, TIDES, ALCOA, MOTT, FORD, ROCKEFELLER, BILL AND MELINDA GATES, KRESGE, T. MACARTHUR, DUKE CHARITABLE, WALTON FAMILY, WILLIAM AND FLORA HEWLETT, GORDON AND BETTY, etc.).

S’agissant du plaidoyer national, il est revenu sur l’importance de la place que devrait avoir des Organisations de la Société Civile (OSC) au côté du gouvernement, déplorant au passage les réticences de certains membres du Gouvernement gabonais mais soulignant aussi l’exemplarité d’autres qui ont compris et saisi les enjeux et collabore selon une approche partenariale avec les organisations de la société civile. Il a salué la qualité du travail abattu par S.E.M. Cynthia AKUETTEH au bénéfice des OSC, réalisé dans l’esprit de la promotion et du renforcement des capacités de ses acteurs et a exprimé le vœux de bénéficier à nouveau des appuis de l’Ambassade à travers les divers mécanismes prévus tel que le Fonds d’appui  pour la santé et le développement (HDC) accordant des petites subventions (entre 5.000 et 10.000 dollars U.S.) pour le financement direct de micro-projets socio-économiques lancés par des associations, coopératives et communautés villageoises pour l’amélioration du bien-être social, le programme de renforcement des capacités de l’Ambassade volet International Visitor Leadership Program (IVLP), etc.

S’agissant du contexte socio-politique et environnemental, il a exprimé sa reconnaissance pour l’implication de l’Ambassade des USA dans la consolidation des acquis démocratiques et le respect des droits humains au plan local.

GI/Rédaction/17