RFM promet 50 emplois directs au démarrage de ses activités à Fougamou

Fougamou, 13 août 2018 (GabonInitiatives) – Lors de la présentation récente de ses activités aux autorités locales du département de Tsamba – Magotsi dans la province de la Ngounié (sud – Gabon), les responsables de Rainforest Management, spécialisée dans l’exploitation et la transformation du bois, ont annoncé le recrutement direct d’une cinquantaine des jeunes au démarrage de l’entreprise qui ambitionne de d’offrir, à long terme, une centaine d’emplois.

Selon, René Mboungana Guibouanga, directeur administratif de Rainforest Management, au démarrage, RFM envisage employer près d’une cinquantaine de travailleurs locaux directement sinon c’est une centaine d’emplois prévus à long terme.

Une initiative saluée par le chef de canton Dibwa, Jean Aimé Mavitsi non sans attirer leur attention sur le droit au partage des bénéfices tels que prévu par la loi prévue dans les dispositions de l’article 251 de la loi 16/2001 du 31 décembre 2001 et l’arrêté 105/MFEPRN/SG/DDF/SACF de 2014 qui fixe le modèle de cahier des charges contractuelles en matière de prise en compte de droits des communautés.

En effet, le droit de partage des bénéfices reconnu aux communautés s’exerce dans un cadre contractuel à l’issu duquel le concessionnaire forestier s’engage à contribuer au développement local en finançant les activités d’intérêt collectif initiées par ces communautés.

Des inquiétudes soutenues et appuyées dans l’interpellation de l’ONG Mouyissi Environnement, représentée par son président, Ladislas Désiré Ndémbet qui a estimé qu’il ne s’agit pas d’une faveur envers les populations des zones impactées mais d’un droit qui doit s’appliquer sans aucune autre forme de mesure.

Le préfet du département, Michel Matsakassa, a démontré la détermination de l’administration de faire respecter les procédures de collaboration avec elle et les populations des villages impactés les activités de RFMD

Depuis quelques années, RFM est en quête de certification ‘’usine et forêt’’. Effectivement, c’est une certification qui exige des normes assez pointues.

Cette présentation de Rainforest Management a permis à l’assistance essentiellement constituée de l’administration déconcentrée et décentralisée en plus des auxiliaires de commandement de s’imprégner des activités de cette entreprise citoyenne.

RFM tient à contribuer au développement du secteur forestier dans la Ngounié en général et dans le département de Tsamba – Magotsi en particulier à travers une meilleure gestion forestière, une transformation plus poussée du bois ; mais aussi une observation des normes environnementales et de valorisation des rebus de bois.

« Nous avons même développé les déchets de bois autrefois brûlés », a précisé son directeur administratif, René Mboungana Guibouanga.

Les activités de RFM vont s’étendre de Ngouassa à Ningui passant par Ekanga et Waka sur la rive gauche de la Ngounié. Pour la société, un accent est mis sur l’exploitation forestière et la transformation du bois.

Après environ 4 ans d’approche et de communication auprès des autorités et des populations locales du département de Tsamba-Magotsi, la direction de Rainforest Management ‘’RFM’’ vient matérialiser son implantation à Fougamou par le quartier Ngouassa.

GI/FM/NN/18