Le RDP à la reconquête du 1er siège du 4ème arrondissement de Libreville

Libreville, 28 juillet 2018 (GabonInitiatives) – Décidé comme jamais à faire renaitre le Rassemblement pour la Démocratie et le Progrès (RDP) et, réveiller la conscience collective des ogivins vivant dans le 1er siège du 4ème arrondissement de la commune de Libreville, Arsène Geoffroy Ibadia-Hya, candidat déclaré aux prochaines élections législatives vient de rétablir la vérité et recevoir l’onction des siens.

Lors de cette rencontre emprunte de fraternité, les ogivins (populations de l’Ogooué – Ivindo), ont déploré le comportement déshonorant d’Odambo et Moumbou, deux dès leurs, qui clament et écrivent partout que « les kotas sont immoraux et, pas reconnaissant envers le président du Rassemblement Héritage et Modernité (RHM, opposition), d’Hugues Alexandre Barro Chambrier qui aurait fait d’eux es hommes ».

« Honte à eux car, aujourd’hui la communauté a décidé de se réveiller. Elle a un parti qui leur est propre, le RDP et un enfant qui a décidé de porter la flamme de cette formation politique et, même de les représenter valablement. Aujourd’hui, je suis là et, j’irai jusqu’au bout », s’est engagé le secrétaire général du RDP non sans regretter que : « je suis déçu de savoir que des frères qui ont été avec moi lors de la sortie à Imagnan pour revivre les souvenirs du fondateur du RDP marqué leur indignation au traitement de la communauté ogivine vivant dans le 1er siège du 4ème arrondissement de Libreville et, qui à ce jour présente Chambrier comme un messi ».

« Nous n’allons pas les rejeter, ils sont nos frères et resteront les nôtres. Nous n’avons rien et ne sommes rien sauf, qu’une chose est sûr, nous allons leurs montrés que c’est nous qui faisons d’eux ceux qu’ils sont », a –t-il renchéri.

Le secrétaire général et porte-parole du RDP, Arsène Geoffroy Ibadia – Hya a pris congé des siens avec le sentiment qu’il peut compter sur les siens pour les prochaines élections législatives qui s’annoncent mouvementées dans le 1er siège du 4ème arrondissement de la commune de Libreville, un siège très convoité par les différentes formations politiques qui ne cachent plus leurs ambitions.

GI/SCAT/FM/18