Projets intégrateurs : la BDEAC sollicite le marché sous régional

Pour financer ses projets intégrateurs prioritaires, fixés dans le Programme Économique Régional, la Banque de développement des Etats de l’Afrique Centrale (BDEAC) va solliciter le marché financier sous régional. C’est ce qui ressort de l’Assemblée générale de l’institution, dont un programme d’émissions obligataires par appel public à l’épargne (APE) d’un montant de 300 milliards de francs CFA a été annoncé.

Grégoire Matumba

La Banque de développement des Etats de l’Afrique Centrale (BDEAC) va, après ses deux premiers emprunts réussis les années antérieures, à nouveau solliciter le marché financier sous régional. C’est ce qui ressort de l’Assemblée générale de l’institution, organisée récemment et qui a validé le lancement d’un programme d’émissions obligataires par appel public à l’épargne (APE) d’un montant de 300 milliards de francs CFA.

Ce programme de mobilisation des finances qui couvre la période 2020-2022 va permettre à la BDEAC d’accentuer la mise en œuvre des projets intégrateurs prioritaires tels que définis par le Programme Economique Régional de la CEMAC. Ce sera notamment le cas du financement des projets dans les secteurs public et privé. Cette initiative s’inscrit en droite ligne de l’objectif prioritaire n°2 du Plan Stratégique 2017-2022 et répond aux ambitions que s’était fixées l’institution lors de la validation de ce plan. Ces ambitions concernent notamment la consolidation de la BDEAC en tant qu’acteur du financement du développement économique de la sous-région.

Le programme 2017-2022 prévoyait, en effet, que la BDEAC en sa qualité d’Institution de financement du développement, consolide son positionnement au service du financement des projets, non seulement du secteur privé mais également du secteur public, notamment les opérations retenues dans le Programme Economique Régional (PER). Ce programme d’émission sera une bouffée d’oxygène pour le financement des projets dans la sous-région dans un contexte sanitaire et économique difficile.

Journaliste du média Gabon Initiatives