Le président du ROSCEVAC invité au 1er forum de la CAFI sur le développement durable à Oslo

Libreville, 25 juin 2018 (GabonInitiatives) – Nicaise Moulombi, président du Réseau des Organisations de la Société Civile pour l’Economie Verte en Afrique Centrale (ROSCEVAC), est attendu le 29 juin prochain à Oslo en Norvège pour une participation au 1er Forum annuel de l’Initiative pour la Forêt d’Afrique Centrale (CAFI) placé sous le thème de l’«Aménagement du territoire, outil essentiel pour un développement intégré, inclusif et durable ».

Au tour du thème évocateur de l’«Aménagement du territoire, outil essentiel pour un développement intégré, inclusif et durable », les acteurs de la société civile d’Afrique Centrale dont le ROSCEVAC très actif dans l’espace CEEAC, les gouvernants, institutions de recherches et Ong internationales en passant par les institutions multilatérales et le conseil d’administration du CAFI vont se retrouver en Norvège pour jouer un rôle déterminant sur les politiques d’aménagement du territoire en Afrique centrale afin de garantir un déploiement réussi des programmes de développement et de diversification économiques, essentiellement basés sur des secteurs liés à l’utilisation des terres (agriculture, tourisme, etc).

Au regard de la spécificité de chaque pays de la sous – région, la question de développement devrait être abordée sous le prisme de la prospective, de la durabilité et de l’optimisation des espaces utilisés pour assurer une distribution équilibrée des activités et de la population et, in fine, une répartition de l’attractivité sociale étant fortement dominés par une couverture forestière, la gestion du territoire et de la planification de l’utilisation des terres étroitement liés à la gestion des espaces forestières.

L’appuie du CAFI à ces pays, vise à la mise en adéquation des plans de développement sectoriels présents et futurs avec la disponibilité en terres et en forêts préalablement à tout investissement et à chaque étape de la programmation et de la mise en œuvre des projets de développement.

L’invitation du CAFI adressée au président du ROSCEVAC arrive donc, à point nommé au moment, où le Gabon traine à lancer son initiative dont le retard est constaté par le manque du dynamisme de l’agence de mise en œuvre qu’est l’AFD (Agence Française de Développement) : Une préoccupation qui tient à cœur Nicaise Moulombi. Un retard qui selon Nicaise Moulombi peut faire en sorte que l’engagement du Gabon soit reconsidérer par les instances internationales.

Le forum annuel CAFI a pour objectif de susciter le débat entre pays de la région pour impulser t favoriser la co-construction de la démarche de maitrise et de la sécurisation des espaces forestiers pour garantir la viabilité, la durabilité, et la prospérité économique des pays.

GI/FM/NN/18