Le premier certificat de conformité d’exploitation forestière décerné

Libreville, 22 avril 2018 (GabonInitiatives) – Le 1er Certificat de Conformité du Schéma de Certification Forestière baptisé : « PAFC-Gabon », a été remis officiellement le 4 avril dernier à la société Précious woods Compagnie Equatoriale des bois par L’Agence d’Exécution des activités de la filière Forêt-Bois une première dans le pays.

Conçu par le Gabon, le Schéma de certification forestière PAFC est considéré désormais par les pouvoirs publics comme un impératif dans le processus d’aménagement des forêts du pays.

Le PAFC permet non seulement de sécuriser le bois gabonais mais également d’apporter, la garantie d’une prise en compte des aspects de conservation et de préservation de ressources forestières du pays.

« Certifié une forêt, c’est garantir et attesté par un processus d’évaluation mené par une tierce personne qu’on appelle un auditeur indépendant que les pratiques de gestion forestière sont conformes à des exigences prédéfinies dans une norme dans un référentiel. Donc je voulais lever toute ambiguïté. PAFC n’est pas un bureau d’audit c’est un système de certification qui défend les lois gabonaises environnementales », a laissé entendre les responsables du PAFC.

La cérémonie s’inscrit dans le cadre de la matérialisation du Plan Opérationnel « Gabon Vert horizon 2025 : Promotion et soutien à la certification PAFC auprès des exploitants forestiers, l’objectif est de parvenir à une certification durable de 100% des surfaces exploitées d’ici 2020 ».

Entreprise pionnière en matière d’aménagement forestier et de valorisation des ressources naturelles en Afrique Centrale et opérant au Gabon depuis une dizaine d’année déjà. C’est tout naturellement que Harnold Jean Marie Ntoutoume, directeur général de l’Agence d’exécution des activités de la filière forêt-bois a officiellement remis au patron de la société Précious Wood-CEB, l’attestation de certification PAFC.

« Pour notre entreprise, employant 702 personnes et attributaire de 597 000 ha, cette certification va permettre de confirmer sa place de leader dans la gestion durable des bois », a déclaré Frédéric Ober tout heureux de recevoir son précieux sésame.

Notons tout de même que cette société forestière a déjà obtenu par le passé un prix pour la réalisation du premier plan d’aménagement au Gabon, suivi des certifications keurhout, en 2001, ISO 14001 en 2004 et FSC en 2008.

Pour le directeur de l’Agence d’exécution des activités de la filière forêt-bois « le processus de certification initié par le Gabon depuis plus de deux décennies n’a pas été suivi avec succès, les raisons de cette situation sont multiples et variées et le risque de pertes des parts de marché des produits gabonais est certain si rien n’est fait. »

L’Agence d’exécution des activités de la filière forêt-bois compte mener des campagnes de sensibilisation sous peu à l’intention des exploitants forestiers sur l’intérêt économique et environnemental de la certification PAFC de leurs surfaces d’exploitation dans tout le pays. Des incitations fiscales pourront également être prises pour atténuer le coût de la mise aux normes de la certification. Les exploitants forestiers sont invités à s’arrimer à cette norme gabonaise.

GI/TK/FM/18