Port d’écharpe inversé d’élus du département de la Lékoni Lékori : Réponse authentique à une grossière extraversion de la réalité

Akiéni, 21 août 2019 (GabonInitiatives) – Décidemment, les réseaux sociaux passés maîtres dans la livraison de fake news, n’ont pas fini de déformer la réalité. Malheur à ceux qui les croient et boivent leurs messages comme du petit lait. Leurs nouvelles cibles, des élus, un Sénateur et un Député du Département de la Lekoni Lekori à Akiéni, le premier, Jules- César Lekogo, Sénateur du 2ème siège dudit Département en poste depuis le 1er mars 2015, et le second, Félicité Ngoubili par ailleurs Membre du Burdau Politique (MBP du PDG), siégeant à l’Assemblée nationale.

L’Honorable Félicité Ngoubili (extrême droite) et le Vénérable Jules César Lékogo ( extrême gauche)

Les deux personnalités sont montrées portant la bannière nationale (Vert- Jaune- Bleu) à l’envers, c’est- à- dire (Bleu- Jaune Vert). L’acte simpliste et rétrograde des réseaux sociaux visant visiblement à les discréditer afin d’obtenir contre eux des sanctions exemplaires au moment où la discipline est plus que jamais brandie par le Secrétariat exécutif de la formation politique à laquelle ils restent plus que fidèles en tête le Secrétaire Général, Eric Dodo Bounguenza, et qualifié de sans fondement par les concernés, les met en cause de surcroit à une période chargée de sens puisqu’il s’agit de la célébration dans leur département de la fête nationale de l’indépendance, le 17 août dernier.

Quelle imagination débordante et nuisible quand on sait que ce n’est certainement pas à cette période que les deux mis en cause auraient, même s’il était dans leur esprit de le faire, décidé de se conduire en déviants. D’ailleurs, Jules- César Lekogo qui est un grand commis de l’État pour avoir occupé de hautes fonctions directoriales (Directeur Général adjoint (DGA) de la Radio Télévision Gabonaise (RTG) Chaîne 1 de 1991 à 1997 et Directeur Général de la deuxième Chaîne de Radio et Télévision (RTG 2) en 1997 entre autres, n’affirme- t- il pas, comme pour étayer notre raisonnement, qu’il reste et restera attaché au PDG à qui il doit beaucoup, non sans interpeller militants et populations d’Akiéni qui n’ont cessé de porter leur confiance en sa modeste personnalité sur l’écho qu’ils doivent réserver aux montages et écrits qui tendent à le discréditer, lui et la députée de la Lekoni Lekori ( Diplomate de carrière, ancienne Ambassadrice du Gabon en France et ensuite à l’Union Européenn ), les invitant au passage à afficher sereins face à ce qui s’assimile à des attaques en règle dont la finalité est de nuire à des personnalités marquant leur humilité devant les plus hautes autorités de la République en tête desquelles le Chef de l’État, ci- devant Distingué Camarade Président du Parti Démocratique Gabonais (PDG) auquel ils ont tous deux juré serment de fidélité jusqu’au soir de leur vie.

Vénérable Jules César Lékogo à gauche

Évoquant la question de leur fidélité à Ali Akbar Onanga Y’ Obégué, le Sénateur et le Député s’inscrivent en faux puisque, se défendent- ils, il n’est de militants au dessus des règlements et textes en vigueur dans la formation politique et qu’à ce titre, il ne leur appartient pas de prendre fait et cause pour tous ceux qui se mettent au travers de ceux- ci, sachant qu’ils encourent des sanctions disciplinaires exemplaires. Cette réponse vient bien à propos s’entend puisqu’elle vise à remettre les pendules à l’heure et à faire connaître à tous la position des deux élus, victimes d’une imposture comme seuls les réseaux sociaux savent en créer. La question que Jules- César Lekogo se pose actuellement avec lui la Députée est celle de savoir à quoi cela sert- il à des gens assez souvent tapis dans l’ombre de s’en prendre à de paisibles citoyens qui n’ont pour seul serment que celui de servir du mieux qu’ils peuvent la République et leur formation politique, considérant que ramer à contre- courant supposerait qu’ils ont délibérément choisi de trahir ces deux entités et les populations qui ont placé en eux leur confiance.

Dans l’espoir d’être compris, les deux élus remercient d’avance les plus hautes autorités du pays et du PDG, ainsi que les militants du Parti Démocratique Gabonais, partant toutes les populations du Département de la Lekoni Lekori, pour l’accueil qu’ils voudront bien réserver à cette réponse à des contre- vérités nuisibles entreprises par des sujets visiblement guidés par la mauvaise foi, en attestent les grossières manipulations et machinations dans lesquelles ils sont mis en cause. Comme quoi, ils invitent méditer sur la fameuse formule « la vérité n’a pas de tombe ».

Vénérable Jules César Lékogo

Par Yorick Kombila Manfoumby

Crédit photos : DR

GI/YKM/FM/NN/19