Pollution pétrolière : le ROLBG porte plainte à Pérenco

Accusant la société Pérenco de pollution dans le département d’Etimboué dans la province de l’Ogooué-Maritime, le Réseau des organisations libres de la société civile pour la bonne gouvernance au Gabon (ROLBG), a porté plainte contre cette société pétrolière. L’organisation de la société civile veut entre autres, que soit mené des investigations sur des soupçons de corruption entourant les activités de Pérenco en Etimboué.

Doud De Mouss

Au Tribunal de Première instance de Port-Gentil, le Réseau des organisations libres de la société civile pour la bonne gouvernance au Gabon (ROLBG), les communautés locales d’Etimboué et des environs signataires de la pétition contre Pérenco, ont porté plainte contre société cette société pétrolière qui y exploite un site on-shore. Pérenco est accusé de violation de la loi 007/2014 relative à la Protection de l’environnement en République gabonaise ; pollution et dégradation des rivières et lagunes, par les hydrocarbures, des écosystèmes maritimes et terrestres, de la flore et des ressources halieutiques ; appauvrissement des populations et atteinte aux droits économiques des populations locales ; violation de l’ensemble des dispositions du titre 5 relatif au contenu local et de la responsabilité sociale des entreprises conformément à la loi 002/2019 portant réglementation du secteur des hydrocarbures en République gabonaise, obligations contractuelles vis-à-vis de la communauté d’Etimboué au titre de la RSE.

L’entreprise pétrolière est également accusée de violation de l’article 170 de la loi 002/2019 ; empoissonnement collectif des populations ayant causé des impacts sanitaires sans précédent ; violation des dispositions fiscales en rapport avec les investissements communautaires et le développement local. Elle est soupçonnée de complicité de détournement des fonds communautaires, de corruption d’agents publics étrangers ; de violation des dispositions du Code du travail et d’exploitation et traitement dégradant des travailleurs locaux, non-paiement des assurances CNSS et la CNAMGS par ses sous-traitants.

Bien que l’entreprise ait à son actif 29 ans d’exploitation dans la zone d’Etimboué, le ROLBG dit avoir effectué du 09 u 16 octobre 2020, une mission qui a permis de constater les dégâts. «Raison pour laquelle nous demandons à monsieur le Procureur de la République près du Tribunal de première instance de Port-Gentil, la mise en œuvre des actions judiciaires», fait savoir un communiqué du ROLBG. Le groupement espère que soit menées des enquêtes anti-corruption approfondies singulièrement sur la gestion des fonds communautaires par Pérenco en 29 années d’exploitation à Etimboué ; des investigations sur des soupçons de corruption entourant les activités de l’entreprise et sa condamnation aux entiers dépends. Le groupement se réserve une action civile en indemnisation des populations victimes des impacts socio-économiques desdits crimes et pour le paiement des fonds communautaires non perçus en 29 ans d’exploitation.