PNUD : prise de contact de Stephen Jackson avec le ROSCEVAC

Libreville, 5 novembre 2017 (GabonInitiatives) – La coalition d’ONG et réseaux partenaires de la plateforme du Réseau des Organisations de la Société Civile pour l’Economie Verte en Afrique Centrale (ROSCEVAC), a eu l’honneur de recevoir jeudi dernier pour une séance de travail à son siège de la capitale gabonaise, Stephen Jackson, nouveau coordinateur résident du système des Nations Unies et représentant résident du PNUD au Gabon.

La séance de travail organisée à l’occasion a permis à la plateforme du ROSCEVAC de s’imprégner du plan cadre des Nations Unies pour l’aide au développement (UNDAF) pour l’atteinte des priorités nationales de développement.

« L’importance de cette réunion tourne autour de la diplomatie du développement et associatif qui contribue à faire un plaidoyer auprès des Nations Unies pour la position commune africaine avec l’alliance panafricaine pour la Justice Climatique », a indiqué Nicaise Moulombi, président De l’ONG Croissance Saine Environnement doublé de sa qualité de président Exécutif du ROSCEVAC.

 « Je suis heureux d’être au Gabon pour poursuivre le travail entamé par mon prédécesseur. Aussi, à travers l’UNDAF le système des Nations Unies au Gabon s’engage à poursuivre étroitement avec le gouvernement et les partenaires au développement du pays, l’atteinte des priorités nationales de développement », a réaffirmé Stephen Jackson, représentant résident du PNUD au Gabon.

Le Réseau des Organisations de la Société Civile pour l’Economie Verte en Afrique Centrale est un organe de plaidoyer de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC). En 2015 dans le cadre de sa participation à la COP21, la prise en charge de la délégation du ROSCEVAC, a été assurée par le PNUD.

L’élaboration de l’UNDAF s’est appuyée sur les grands axes stratégiques du projet de société du président de la République gabonaise « l’Avenir en Confiance ». Il contribuera à la réalisation de cinq priorités nationales pour l’amélioration de la bonne gouvernance parmi lesquels « la consolidation de la gouvernance économique», la « croissance et la diversification de l’économie », la « promotion du développement communautaire à travers la décentralisation » et la « promotion du développement humain et social ».

Le but, in fine de l’UNDAF est d’améliorer le cadre de vie des populations gabonaises et de l’Afrique centrale. En clair, ses actions visent à faire reculer la pauvreté et consolider la bonne gouvernance ainsi que la démocratie participative.

GI/ON/FM/YKM/17

PARTAGER
Fabrice Mikomba - Expert Gabon et Afrique Centrale
Fabrice Mikomba est journaliste expert Afrique et Afrique centrale depuis 1989. Après avoir travaillé pour RFI et de nombreux médias on et off line il est désormais spécialiste Gabon et Afrique Centrale pour Gabon Initiatives et Info Afrique et ce depuis 2012.