La plate forme ROSCEVAC – PACJA lance ses activités à Mouila

Mouila, 3 juillet 2019 (GabonInitiatives) – Dans la mise en œuvre du système de l’économie verte au Gabon, le Réseau des Organisations de la Société Civile pour l’Economie Verte en Afrique Centrale (ROSCEVAC) en partenariat avec l’Alliance Panafricaine pour la Justice Climatique (PACJA), a lancé le 26 juin dernier à Mouila (chef lieu de la province de la Ngounié au sud – Gabon), ses activités à travers l’installation de l’Ong Croissance Saine Environnement, membre à part entière de cette plateformes dans la perspective de la mise en œuvre du processus REDD+ au Gabon.

Au-delà de la mise en du processus REDD+ au Gabon, il faut dire que l’implantation de l’Ong Croissance Saine Environnement à Mouila s’inscrit dans le plan d’action 2018 – 2023 du ROSCEVAC- PACJA qui s’est donné comme objectif stratégique d’avoir une assise géographique et d’échanges spécifiques à l’environnement socio – économique du territoire gabonais et sous – régional. C’est dans ce sens qu’elle entend jouer pleinement son rôle d’observation et de surveillance en tant qu’institution de la CEEAC.

« La présente assise devrait permettre d’assoir les bases de la constitution d’un réseau d’acteurs responsables de la collecte de données fiables et régulières devant permettre à terme de réaliser des analyses tendancielles en lien sur la biodiversité, l’empreinte écologique de l’homme et ses interactions sur son environnement, le développement durable sobre en carbone, la recherche – action, les services socio-systémiques, les écosystèmes naturels et leurs dynamiques, le dialogue entre politiques publiques, sciences, gestion et aide à la décision », a situé Nicaise Moulombi, président de la plateforme ROSCEVAC – PACJA Gabon.

Placée sous l’autorité du Gouverneur de province, l’atelier organisé à l’occasion de cette cérémonie d’implantation visait à renforcer les capacités des acteurs de la société civile de la province de la Ngounié afin de les outiller sur la veille quotidienne des projets environnementaux.

« L’ouverture du siège du ROSCEVAC à Mouila, s’avère opportune du fait qu’elle viendra renforcer les actions de veille environnementale et sociale, de sensibilisation et renforcement des capacités des organisations de la société civile et des communautés de cette localité en particulier, mais de toute la province en général. A travers ce projet pilote, le ROSCEVAC va aussi attirer l’attention sur un type d’organisation de la société civile qui doit promouvoir l’action des promoteurs ignorés ou négligés par les donateurs, les organisations communautaires de base », s’est fécilité le Gouverneur de la province de la Ngounié, Benjamin Banguébé Mayoubi.

Honoré que sa ville ait été choisie pour le lancement de cette initiative, le Maire de la commune de Mouila admettant le bienfondé de cette politique estime que la vision du ROSCEVAC – PACJA cadre parfaitement avec les ambitions des nouvelles autorités municipales du chef lieu de la province de la Ngounié soucieuse d’améliorer les conditions de vie des populations.

« L’objectif que nous recherchons c’est de faire de notre ville, une ville verte. Nous avons un projet dans ce sens et, là, nous venons de trouver un partenaire capable de dénouer les nœuds que nous n’avons pas pu jusqu’à présent ouvrir », a déclaré Jean Norbert Diramba, Maire de la commune de Mouila.

Pour mener à bien ses missions dans la province de la Ngounié, le ROSCEVAC – PACJA a sollicité l’accompagnement responsable des entreprises implantées dans la province de la Ngounié.

« C’est bénéfique parce qu’on a tout un système politique de standard et de certification au quel on est attaché et que l’on respect. C’est toujours bénéfique pour nous quand la société civile ou une tierce partie vient surveiller et confirmer que le travail que nous faisons est réalisé dans les règles », a indiqué Quentin Meunier (Directeur environnement et développement Durable – Olam.

M. Quentin Meuniet (directeur environnement durable d’Olam)

« SOBRAGA comme dans tout le Gabon intervient dans la protection de l’environnement nous travaillons en tant qu’entreprise citoyenne nous apporterons notre contribution à ce programme », a approuvé de son côté, Christian Renardet (Directeur d’exploitation SOBRAGA Mouila), rappelant que SOBRAGA Mouila est certifié ISO 2022.

Christian Renardet (Directeur d’exploitation SOBRAGA Mouila)

La société des brasseries du Gabon et du groupe singapourien international Olam dont les usines de Mouila ont reçu la certification ont déjà marqué leurs accords à collaborer avec le ROSCEVAC – PACJA dans l’intérêt de l’environnement durable. A ces deux entreprises s’ajoutent la Fondation Séïdou Kane pour le développement durable et la santé.

« Mon challenge aujourd’hui c’est d’arriver à convaincre ou de sensibiliser le maximum des industries sinon tous les acteurs industriels qui mènent des activités industrielles dans la province de la Ngounié afin qu’ils comprennent les enjeux liés à l’activité environnementale par rapport aux engagements du gouvernement dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie des populations », a déclaré Yvon Martial Ntsantsi Miyagou en sa qualité de coordonnateur provincial de Croissance Saine Environnement membre de la plate forme ROSCEVAC – PACJA.

Croissance Saine Environnement membre de la plateforme ROSCEVAC – PACJA s’occupera de la mise en œuvre du projet. Soutenu par l’Alliance Panafricaine pour la Justice Climatique (PACJA), le ROSCEVAC par cette présence dans la province de la Ngounié vise à élargir son approche sur les questions relatives aux réductions des émissions de la déforestation et de la dégradation des forêts, du rôle de la conservation, la gestion durable des forêts et l’augmentation du stock de carbone des forêts.

GI/MKKE/NN/FM/19