La plateforme PACJA Gabon fixe le cap de sa nouvelle politique

Libreville, 12 août 2019 (GabonInitiatives) – La plateforme – Gabon de l’ Alliance Panafricaine pour la Justice Climatique (PACJA – Gabon), vient de fixer le cap de sa nouvelle vision. C’était à la faveur d’une Assemblée Générale extraordinaire organisée le 10 août dernier à son siège de Sherko dans la commune d’Akanda autour de son président du Conseil de Surveillance, Nicaise Moulombi.

Au cours de ce rendez-vous, les membres représentants plus d’une soixantaine d’organisations de la société civile Gabonaise ont été informés sur les nouvelles dispositions en ce qui concerne la vie de l’Alliance Panafricaine pour la Justice Climatique.

« Nous avons organisé cette assemblée générale pour non seulement vous mettre à niveau des nouvelles mesures prises par le siège afin d’ameliorer nos capacités de gestion mais aussi nous sommes ici ce jour pour réfléchir sur la vie de notre plateformr; il nous faut renforcer la cohésion entre nous les membres et rappeler le rôle de chacun en temps que membres de la PACJA », a souligné le président du Conseil de Surveillance du PACJA ‘ Gabon, Nicaise Moulombi.

Aussi, les membres ont eu droit au bilan des différentes activités menées par les différents comités de coordonnation de la plateforme entre Mai 2018 et août 2019. Parlant des nouvelles dispositions, le Coordonnateur National de la plateforme,  a informé de la vision des plus hautes instances du PACJA à renforcer les capacités de gestion des plateformes nationales. Une ambition qui ne peut devenir réalité suivant plusieurs conditions.

« Nous n’avons pas besoin d’atteindre 2000 membres qui ne savent pas où nous allons, qui ne comprennent pas notre vision et la portée de notre engagement pour l’Afrique et le monde. Il nous faut donc copter de nouveaux certes, mais il nous faut surtout bien gérer nos projets et mériter la confiance placée au chapitre du Gabon. Et pour cela, nous avons besoin de l’implication de tous », a déclaré Fabrice Ntchango, lors de sa présentation tout en faisant remarquer qu’il faudrait faire un énorme travail de sensibilisation pour y arriver.

Autre temps fort, celui du président, Nicaise Moulombi qui a installé les nouveaux promus et conseillers au Conseil de Surveillance. Il s’agit de Flavien Mincko qui va désormais assumer le pôle droits humains, d’Elodie Bigondou en du planning financier e Ditenx Ibinga, nouveau responsable du pôle politique.

Au niveau du secrétariat général, Esdras Epmi, est le nouveau responsable, il sera appuyer par Breigneiv Mambila en charge des relations extérieures et de d’Ingride Boussamba en charge des relations juridiques.Des nominations qui ont été accueillies avec ferveur par les membres de l’Assemblée Générale qui n’ont pas manqué d’encourager les nouveaux promus rompus à la tâche au sein de la plateforme. Toutes les propositions du Conseil de Surveillance ont été approuvées par les membres et la plateforme PACJA – Gabon. Les nouveaux responsables sont désormais attendues au pied du mur.

GI/MKKE/ECKK/FM/19