Le PACJA signe un contrat de collaboration de recherche avec l’ODDIG

Libreville, 28 novembre 2018 (GabonInitiatives) – L’Alliance Panafricaine pour la Justice Climatique (PACJA – Gabon) et l’Observatoire de promotion de Développement Durable de produits et services des Industries du Gabon (ODDIG), ont paraphé le 23 novembre dernier à Libreville, un contrat de collaboration de recherche devant s’étaler sur une année.

Yvon Martial Ntzantzi Miyagou de l’ODDIG paraphant le contrat

Le présent contrat de collaboration de recherche paraphé entre Fabrice Ntchango et Yvon Martial Ntzantzi Miyagou respectivement coordonnateurs  du PACJA et de l’ODDIG, a pour objectif le développement et la diffusion d’une étude conjointe entre les deux entités.

Fabrice Ntchango du PACJA signant à son tour le contrat

« Il était question de parapher ce contrat avec le partenaire que nous avons identifié dans le cadre de notre projet et c’est aussi une fierté car, l’ODDIG est un partenaire de référence qui sort d’un projet panafricain porté par la Banque Africaine de Développement (BAD) », a expliqué Fabrice Ntchango, coordonateur national PACJA – Gabon soulignant que « pour nous, l’ODDIG est le mieux outillé au Gabon pour nous accompagner dans le cadre de ce projet ».

L’ODDIG et le PACJA l’ODDIG travailleront pendant un an à la recherche sur la pollution de sites industriels et sur l’analyse des Contributions Nationales Déterminées (CND) au plan local.

Le PACJA est un conglomérat de regroupements, d’associations et organisations de la société civile gabonaise dans plusieurs secteurs d’activités. A ce titre, ledit contrat a reçu l’aval de tout le conglomérat avant d’être paraphé.

« Il était pour nous important dans ce type de projet d’avoir l’avis et l’appréciation des membres fondateurs et membres adhérents de cette organisation afin de promouvoir la bonne gouvernance et la transparence dans nos modèles de gestions », a indiqué M. Ntchango.

Le PACJA –Gabon a lancé ses activités le 23 mai 2018 au siège du système des Nations – Unies à Libreville. En l’espace de quelques six mois seulement, cette plateforme au dynamisme impressionnant, compte aujourd’hui près d’une cinquantaine d’Ong, associations et startup.

GI/FM/NN/18