Le PACJA – Gabon renforce les capacités des OSC gabonaises ce vendredi sur la REDD+ au siège de l’ODDIG

Libreville, 14 mars 2019 (GabonInitiatives) – A l’initiative de l’Alliance Panafricaine pour la Justice Climatique section Gabon (PACJA- Gabon), un atelier de formation et de renforcement des capacités des membres des plateformes des Organisations de la Société Civile (OSC) gabonaises engagées dans la REDD+ et dans la lutte contre les changements climatiques est organisé à leur intention ce vendredi,15 mars au siège de l’Observatoire de promotion de Développement Durable, de produits et services des Industries du Gabon (ODDIG), situé à Scherko dans la commune d’Akanda.

Placé sous la supervision de Fabrice Ntchango ( président du comité d’organisation), cet atelier s’inscrit dans le cadre du programme de renforcement des capacités des OSC du Fonds de Partenariat Pour le Carbone Forestier (FCPF) sur le projet de la Réduire des Emissions de la Déforestation et de la Dégradation des forets (REDD+…) .piloté par l’Alliance Panafricaine pour la Justice Climatique (PACJA) et financé par la Banque Mondiale (BM).

Le but de cet atelier de formation est de renforcer les capacités des acteurs de la société civile gabonaise en général et donner aux OSC gabonaises impliquées dans le processus REDD+ en particulier, les concepts de base du développement durable, de la gouvernance forestière dans le contexte des changements climatique et dans la perspective d’une implication plus accrue des communautés dans le cadre de la mise en œuvre du processus REDD+ au Gabon.

« Dans cette perspective, je vous saurais gré de bien vouloir déléguer deux (02) représentants, qui vont prendre part à cet atelier et seront en charge de représenter votre organisation dans l’ensemble du processus de mise en œuvre du projet », recommande M. Ntchango aux participants.

« Introduction aux changements climatiques et la REDD+», « Défis de la REDD+ : Adaptations et enjeux genres », « Introduction sur le mécanisme REDD+ : cadre internationaux, stratégies de mise en œuvre,opportunités et menaces pour la gouvernance forestière au Gabon », « Stratégies d’engagements de la jeunesse gabonaise
dans le processus REDD+», « Processus REDD+ : Etapes d’élaboration de projet de développement communautaire » et la « Réflexion par groupe et lectures des recommandations », sont entres autres communications devant fixer les participants à cet atelier de partage de connaissances.

Crédit photo : DR

GI/NN/FM/19