Qui est Nicaise Moulombi 2ème Vice-Président du CESE ?

Libreville, 31 août 2018 (GabonInitiatives) – Nicaise Moulombi a été nommé au poste de 2ème Vice-Président du conseil économique, social et environnemental du Gabon par le conseil des ministres du 30 août 2018. Mais qui est-il ? (Bio portrait).

Née le 14 décembre 1964 à Libreville, Nicaise Moulombi, ancien administrateur et cadre du secteur portuaire et Maritime du groupe Satram qu’il quitte en 2002 après avoir occupé les fonctions de représentant basé à Libreville et contribuer au développement sous – régional et continental de ce groupe, il abandonne celui-ci pour jouer les 1er rôles au sein de la société civile gabonaise en reconstruction.

Titulaire d’un Master en Administration des affaires (MBA) de l’Université du Québec à Montréal, Nicaise Moulombi s’intègre sans trop de difficulté au sein de la société civile où l’apprentissage se passe assez rapidement.

Son nouveau positionnement de défenseur de l’environnement et de la protection de la nature l’amènera à créer l’Organisation non Gouvernementale, Croissance Saine Environnement, son bébé pour marquer sa présence au droit et à la protection de défense pour la nature après plusieurs dénonciations de violation environnementale qui le vaut à être nominé en septembre 2009 par la prestigieuse organisation de défense de la presse et de journaliste, Reporter Sans Frontière (https://fr.rsf.org/IMG/pdf/RSF_Rapport_environnement.pdf) dans sa rubrique journalistes en danger pour des enquêtes environnementales du rapport de Vincent Brossel avec pour premiers résultats, l’amélioration substantielle de la qualité de l’eau, la transparence forestière, le traitement des huiles usagers et de boue issues des pollutions pétrolières, minières et industrielles.

Pour affirmer son leadership écologique, Nicaise Moulombi, créée l’Observatoire de promotion de développement durable produit et services des industries du Gabon (ODDIG) avec l’assistance des experts français, canadiens, sud-africains et gabonais.

Mais bien avant, Nicaise Moulombi est portée à la tête du Haut Conseil des Acteurs Non Etatique du Gabon (HCANEG), une conglomération d’une vingtaine d’Ongs, réseaux et syndicats, initiant ainsi, avec une équipe d’experts nationaux, la réalisation du 4ème rapport sur la biodiversité en route pour Nagoya. De ce même réseau, il va coordonner l’observation des différents processus électoraux, rédigeant le rapport d’évaluation post-électoral de 2009 restitué à l’ensemble des partenaires bilatéraux accrédités au Gabon.

En 2012, il défend l’initiative de la mise en place d’un Réseau pour l’économie verte. C’est ainsi qu’il obtient son adaptation à la conférence des ministres en charge des forêts et du développement durable. Deux ans plu tard, c’est -à- dire en juillet 2014, au cours de l’Assemblée générale constitutive organisée à Libreville, il va être porté à la présidence du ROSCEVAC (Réseau des Organisations de la Société Civile pour l’Economie Verte en Afrique Centrale) en présence du Secrétaire général de la CEEAC et de l’Ambassadeur, chef de la délégation de l’Union Européenne.

L’ensemble de se actions vont lui permettre d’être distingué par la coopération américaine accréditée au Gabon et d’être nominé au programme du département d’Etat pour la transparence et la bonne gouvernance (IVLP septembre 2014).

Ancien Président du groupe association et Membre du Conseil Economique et Social du Gabon, le nouveau 2ème Vice-Président du conseil économique, social et environnemental est un habitué des médias. Il est également propriétaire d’un Journal (Croissance Saine Environnement) avec une version en ligne (www.croissancesaine.org) pour mieux atteindre le monde.

L’expérience accumulée dans les grands rendez-vous l’atteste : Participation à la Conférence de RIO + 20 en 2012 ; Conférence de Paris – Unesco ; Atelier de la terre transition énergétique 2014 ; Conférence d’Evian Co-Développement 2013 ; Conférence de Corée du sud sur l’aide au développement de la déclaration de Paris en 2013 ; Conférence de Mexico sur l’Efficacité de l’aide au développement 2014 ; Conférence des villes OCDE Marseille ; Conférence sur le développement Humain Maroc 2014-2015 entre autres.

De part sa forte personnalité et sa prise de parole dans les problèmes de bonne gouvernance, la nomination de Nicaise Moulombi au poste de 2e Vice-Président du conseil économique, social et environnemental, conforte l’idée qu’il est, effectivement devenu au fil du temps un homme du sérail.

Source: Média 241

GI/18