Modèle de développement : Olam – Gabon rassure les osc regroupées au Kenya

Nairobi (Kenya), 18 octobre 2018 (GabonInitiatives) – Sur invitation de l’Alliance Panafricaine pour la Justice Climatique (PACJA), la Société Olam – Gabon a pris une part active à l’atelier international portant sur le ” rôle du secteur privé africain pour une transition vers une économie à faible émission de carbone pour la mise en place des mécanismes résilients aux changements climatiques ” tenu les 8 et 9 octobre derniers à Nairobi au Kenya en marge de la 7ème conférence sur les changements climatiques et le développement en Afrique.

Convié pour partager son modèle développement ” reconnu ” comme responsable et social notamment dans les secteurs agricoles et de l’énergie, le Group Olam – Gabon a été représenté par son assistant manager du département environnement et développement durable, Gerly Ekoty invité à partager avec le reste des participants l’expérience de la filiale du group singapourien, Olam International.

Placée sous le thème : « Progresser rapidement sur les énergies renouvelables et la résilience climatique », le porte – parole d’Olam a tout en s’appuyant sur les dernières données réalisées sur l’impact socio-économique du group au Gabon, a démontré à juste titre que leur entreprise était en phase avec les organisations de la société civile (OSC) en matière du respect des exigences environnementales en tant que société citoyenne.

Dans sa présentation, Gerly Ekoty, a insisté sur le rôle central joué par Olam – Gabon dans la gestion durable des ressources, mais également en matière sociétale étant entendu que cette entreprise se présente comme le deuxième employeur après l’Etat gabonais.

M.Gerly Ekoty a, en outre été convié à prendre une part aux travaux de la 7ème Conférence sur les changements climatiques et le développement en Afrique (CCDA-VII) du 10 au 12 octobre dernier. Une conférence organisée en partenariat avec le gouvernement kenyan, sous les auspices du Programme sur le climat et le développement en Afrique (ClimDev-Afrique), créé conjointement par la Commission de l’Union africaine (CUA), la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique (CEA), la Banque africaine de développement (BAD) et l’Alliance panafricaine pour la justice climatique (PACJA).

Cette rencontre à laquelle Fabrice Ntchango représentait le ROSCEVAC et le PACJA du Gabon, offre aux acteurs-clés, l’occasion de discuter du développement de l’Afrique et des changements climatiques, notamment.

GI/FN/FM/18