Meurtre de Gildas Iloko : Des jeunes du Pk6 appelle le gouvernement a punir les auteurs

Au Pk6, au deuxième jour du mouvement des casseroles, Gildas Iloko un habitant du quartier a été tué par balle. En sa mémoire, un Collectif, des jeunes du Pk6 ont le 25 février appelé le gouvernement gabonais à punir les coupables de ce meurtre.

Doud De Mouss

Réunis au sein du Collectif des jeunes du Pk6, des habitants de ce quartier ont appelé le 25 février, le gouvernement à faire la lumière sur la mort d’un des leurs, tué par balle le 18 février, lors de la deuxième soirée du mouvement des casseroles lancé pour protester contre les mesures gouvernementales anticovid. Le collectif assure que Gildas Iloko, était «un exemple de responsabilité et de sagesse pour les jeunes». «Nous voulons dire ici notre émotion, notre tristesse et surtout notre colère», a déclaré Staline Bibalou, membre dudit collectif.

«Le lendemain, des individus sont venus dans notre quartier pour nous pousser à l’insurrection, à la désobéissance civile. Ça aussi ça nous inquiète», a dit Staline Bibalou. Si les interrogations demeurent sur la nature de ce meurtre «Assassinat ? volontaire ? Bavure ?», le Collectif déclare que les jeunes des Pk ne se laisserons pas manipuler. «Ce n’est pas à cause de cet acte que vous allé venir braquer les gars. Nous, on est là pour organiser pour créer et non venir gaspiller», a pour sa part dit M’Obama dit “Le Boutche”, un «chef de la rue», assurant être le «chef de quartier le plus jeune». «Nous interpelons la justice et les autorités de notre pays et saluons le geste de solidarité er de compassion de notre frère gabonais, membre du gouvernement à l’endroit des familles», a déclaré Staline Bibalou. Lui et les siens attendent que les coupables soient identifiés, arrêtés et punis.

Avatar
Journaliste du média Gabon Initiatives