Législatives : David Ella Mintsa élu sans le soutien de ” Méthode “

Bitam, 13 novembre 2018 (GabonInitiatives) – Après le double jeu de 2009 et 2016 contre le candidat Ali Bongo Ondimba, Ondo Methogo sait à nouveau illustrer lors de la dernière élections législatives par une attitude de duplicité à l’égard du candidat du Parti Démocratique Gabonais (PDG,  au pouvoir),  David Ella Mintsa, élu député sans le soutien de ” Méthode “.

Décidément  “méthode” n’a aucune capacité d’invention. D’année en année, il applique les mêmes méthodes dépassées, sauf que pour cette fois, son jeu a été dévoilé au grand jour.

Toute honte bu, il a donné les consignes dans son village de Bilossi pour faire battre le candidat de sa propre formation politique, David Ella Mintsa vainqueur au premier tour avec 53 voix contre 13 voix pour Vincent Ella Ménié qu’on dit fils spirituel d’Ondo Methogo a inexplicablement été devancé par le candidat du parti de Nzouba Ndama ( Les Démocrates) au second tour avec 78 voix contre 28 pour le PDG.

Autre fait curieux, au village Awoua – Konoville où Ondo Methogo et sa moitié, Denise Okome Abessolo ont passé la nuit du 26 octobre, à la veille du scrutin à distribuer des fortes sommes d’argent aux électeurs pour faire battre le candidat du parti au pouvoir.

Gageons que la commission de discipline aura cette fois la main ferme pour punir sévèrement ces actes d’intelligence avec l’adversaire au regard des dispositions des articles 100 et 101 du règlement intérieur du PDG qui parlent d’exclusion.

En dépit de ces entraves, le candidat du PDG l’a emporté face à la coalition formée autour du candidat Les Démocrates avec pour chef d’orchestres ” méthode “. Cette victoire, est la victoire de la détermination qui illustre l’éssouflement d’un système clientélisme ayant régné depuis à Bitam.

En votant pour Ella Mintsa, les populations du Ntem ont envoyé un message limpide au reste du Gabon : ” Elles ne veulent plus des hommes politiques spécialistes du double langage où le matin on soutien le PDG, la nuit tombée on le pourfend “.

Décidément, ces élections ont démontré les limites de celui qui souvent était présenté comme le maître de la ” méthode “. En effet pour le coup, Ondo Methogo n’a pas été méthodique.

Pourtant les alertes n’ont pas manqué.  Le 10 octobre 2018, Honorine Nzé Bitéghé, ancien ministre originaire du clan “EBA” comme Ondo Methogo adressait un message solennel au doyen politique de Bitam en ces termes: ” Je lance un appel solennel à mon frère Ondo Methogo en tant que leader et père de nous tous de s’occuper du candidat de son parti le PDG, qu’il le fasse réellement et à fond parce que il est entre le marteaux et l’enclume. Il doit sortir grand de ce challenge face aux multiples accusations dont il a été l’objet depuis la présidentielle “.

Ces propos pleins de sagesse n’ont manifestement pas été entendu par le fameux doyen politique qui au lieu de s’amender en soutenant clairement le candidat David Ella Mintsa, s’est enlisé dans les débats d’arrière garde sur fond de querelle de leadership au sein du clan EBA.

Comble du ridicule, il a conditionné sa participation à la campagne aux excuses publics du notable Georges Ollomo figure charismatique et respectable dudit clan. Quelle hérésies, au regard des circonstances actuelles, personne ne pouvait imaginer une telle sortie par la petite porte pour celui qui se faisait appeler ” méthode ” du temps de sa splendeur.

Le parti étant saisi, il revient désormais à l’instance autorisée de statuer : Affaire à suivre.

GI/SBIM/FM/NN/18