Le Chef de l’État en visite à Londres pour promouvoir les opportunités économiques du Gabon auprès des investisseurs britanniques

Mercredi, 28 novembre(GABONINITIATIVES) – Le Président de la République gabonaise, son Excellence Ali Bongo Ondimba est actuellement en visite à Londres pour renforcer les liens économiques entre le Gabon et le Royaume Uni.

Dans la matinée, le Chef de l’Etat s’est rendu à la Chambre des Lords, chambre haute du Parlement britannique et y a prononcé un discours fort devant les membres de la Royal Africa Society, première organisation britannique dédiée à la promotion de l’Afrique et du All Party Parliamentary Group Africa, groupe d’amitié parlementaire dédié à l’Afrique.

Lors de son allocution, le Chef de l’Etat a présenté les réformes et opportunités économiques du Gabon en mettant l’accent sur trois domaines prioritaires : la diversification de l’économie, le renforcement des institutions et le développement des infrastructures et du potentiel humain.

Il a ainsi réitéré sa volonté de mettre en place des institutions fortes et des procédures transparentes de bonne gouvernance afin de garantir un meilleur environnement des affaires au Gabon.

« Nous savons très bien que nous ne pourrons pas atteindre un niveau satisfaisant de développement économique, d’égalité sociale et de préservation de l’environnement sans des institutions fortes et respectées (…). Nous avons réduit de moitié la taille du gouvernement et aligné chaque portefeuille ministériel avec nos priorités de développement national. Nous allons introduire des contrats de performance qui s’appliqueront aussi à nos fonctionnaires ; et nous avons créé une Agence nationale des Travaux publics qui a pour tâche de guider la réalisation des grands projets d’infrastructures – et de veiller à leur maîtrise technique ainsi qu’à leur gestion financière responsable. »

Dans le domaine économique, le Chef de l’État a présenté les mesures prises pour le développement du pays, s’agissant notamment des infrastructures et insisté sur l’importance de produire de la valeur ajoutée dans tous les secteurs pour générer plus de revenus et d’emplois au Gabon. Il a également mentionné la création de zones économiques spéciales pour diversifier les industries gabonaises et promouvoir les investissements étrangers dans le pays.

« Doter le Gabon d’infrastructures de qualité et d’une main-d’oeuvre qualifiée sont des priorités absolues pour mon gouvernement. Notre plan directeur d’infrastructure compte 21 grands projets pour un investissement total estimé à plus de 8 milliards de livres sterling sur 6 ans. Ce sont les fondements dont nous avons besoin pour attirer des investissements à long terme et soutenir la croissance pour de nombreuses années (…). L’an dernier, nous avons attiré 4 milliards de dollars d’investissements en provenance de l’Asie du sud et de l’Europe dans les secteurs industriels et des services (…). De nombreuses entreprises se sont nouvellement installées dans les Zones économiques spéciales que nous avons créées à cet effet. »

Ardent défenseur de l’environnement, le Chef de l’Etat a également mis en exergue que la politique du Gabon Émergent était indissociable d’une gestion cohérente et durable des richesses environnementales :

« En Afrique, plus que sur d’autres continents, il existe un lien direct entre la gouvernance environnementale et la paix et la stabilité (…). Pour cette raison, le Gabon a mis au point des politiques pour accompagner le développement durable et la gouvernance environnementale. En 1993, à la suite du sommet de Rio, nous avons ainsi passé une loi sur l’environnement qui oblige tous les projets industriels à mener un bilan d’impact social et environnemental soumis à un examen public. »

Demain, le Chef de l’Etat présidera le premier forum d’investissement Gabon/Royaume-Uni destiné à renforcer les liens économiques entre les deux pays. Ce dernier s’inscrit dans la volonté du Chef de l’Etat de développer des partenariats forts et durables avec les entreprises internationales qui apporteront leur savoir-faire au Gabon.

« Nous sommes à la recherche de partenaires pour nous aider à développer notre économie et soutenir les emplois et le bien-être du peuple gabonais. Nous recherchons des entreprises capables de valoriser nos richesses nationales et de développer notre économie au bénéfice des Gabonais et des investisseurs. »

Le Président de la République gabonaise Ali Bongo Ondimba prononçant son discours à la chambre des Lords aux côté de Lord Chidgey, vice-président du groupe d’amitié parlementaire Afrique-Royaume-Uni.

Source : COCOM

GNI/FM/12

 

 

 

PARTAGER
Fabrice Mikomba - Expert Gabon et Afrique Centrale
Fabrice Mikomba est journaliste expert Afrique et Afrique centrale depuis 1989. Après avoir travaillé pour RFI et de nombreux médias on et off line il est désormais spécialiste Gabon et Afrique Centrale pour Gabon Initiatives et Info Afrique et ce depuis 2012.