Le Chef de l’État clos avec succès son séjour d’affaire à Londres

Libreville, 3 décembre (GabonInitiatives)-Le Président de la République gabonaise, son Excellence Ali Bongo Ondimba a clôturé une visite de deux jours (les 28 et 29 novembre 2012) à Londres où il a fait la promotion des opportunités économiques du Gabon.

Le Chef de l’Etat s’est tout d’abord rendu dans la matinée du 28 novembre 2012 à la Chambre des Lords, chambre haute du Parlement britannique pour y prononcer un discours fort devant les membres de la Royal Africa Society, première organisation britannique dédiée à la promotion de l’Afrique et du All Party Parliamentary Group Africa, groupe d’amitié parlementaire dédié à l’Afrique.

Lors de son allocution, le Chef de l’Etat a présenté les réformes et opportunités économiques du Gabon en mettant l’accent sur trois domaines prioritaires : la diversification de l’économie, le renforcement des institutions et le développement des infrastructures et du potentiel humain.

Il a ainsi réitéré sa volonté de mettre en place des institutions fortes et des procédures transparentes de bonne gouvernance afin de garantir un meilleur environnement des affaires au Gabon.

« Nous savons très bien que nous ne pourrons pas atteindre un niveau satisfaisant de développement économique, d’égalité sociale et de préservation de l’environnement sans des institutions fortes et respectées (…). Nous avons réduit de moitié la taille du gouvernement et aligné chaque portefeuille ministériel avec nos priorités de développement national. Nous allons introduire des contrats de performance qui s’appliqueront aussi à nos fonctionnaires ; et nous avons créé une Agence nationale des Travaux publics qui a pour tâche de guider la réalisation des grands projets d’infrastructures – et de veiller à leur maîtrise technique ainsi qu’à leur gestion financière responsable. »

Le lendemain, jeudi 29 novembre 2012, le Chef de l’Etat et la délégation gabonaise composée notamment de du ministre de l’Economie Luc Oyoubi, du ministre de l’Industrie et des Mines Régis Immongault, du ministre de l’Energie, du Pétrole et des Ressources hydrauliques Etienne Dieudonné Ngoubou, du ministre de l’Agriculture Julien Nkoghe Bekale et du ministre des Affaires étrangères Emmanuel Issoze Ngondet ont présidé le premier forum d’investissement Royaume-Uni / Gabon.

Exportations (APIEX), ce forum a réuni plus de 500 participants dont de nombreux représentants du secteur privé et autres investisseurs potentiels.

Tout en soulignant les objectifs ambitieux que le Gabon s’est assigné dans le cadre de la politique de développement du Gabon Emergent, le Chef de l’Etat a mis l’accent lors de son allocution sur la nécessité de diversifier l’économie gabonaise en engageant notamment des relations fortes avec de nouveaux partenaires issus du secteur privé.

« Notre stratégie est claire ; nous voulons travailler en partenariat avec des sociétés et des investisseurs qui recherchent des rendements durables à long terme. (…) Nous avons établi un programme ambitieux. Nous n’atteindrons pas nos objectifs sans le soutien actif du secteur privé. Nous sommes à la recherche de partenariats judicieux pour nous soutenir. Nous ne voulons pas de patronage. Nous voulons des partenaires. Nous ne voulons pas d’aide financière, nous voulons des investisseurs. Nous recherchons des sociétés pour nous aider à réaliser la valeur intégrale des actifs dont nous disposons ; pour des rendements à long terme, durant de nombreuses années à venir. »

Durant la journée, les participants ont assisté à des sessions-débats pendant lesquels certains ministres gabonais présents ont pu faire la lumière sur les quatre thématiques suivantes :

– Présentation générale des opportunités économiques du Gabon ;

– Investissements dans les secteurs industriel, énergétique et minier gabonais ;

– Développement infrastructurel et commerce extérieur du Gabon ;

– Investissements dans les secteurs agricole, touristique et environnemental gabonais.

Affichant son ambition d’attirer de nombreuses entreprises britanniques au Gabon, le Président de la République a rappelé que sa stratégie de développement était indissociable d’un secteur privé compétitif, soucieux de l’environnement et créateur d’emplois.

« La raison pour laquelle nous poursuivons une telle stratégie est simple : nous voulons plus d’emplois et une meilleure qualité de vie pour nos citoyens, aujourd’hui, demain et encore longtemps à l’avenir. C’est pourquoi nous n’accepterons pas les formes de développement qui compromettent notre environnement naturel. »

Ce déplacement est la troisième visite effectuée par le Chef de l’Etat au Royaume-Uni en 18 mois. Ce dernier s’est déclaré satisfait des avancées enregistrées dans le développement des relations commerciales avec le Royaume-Uni – un pays qui a récemment répondu favorablement aux appels répétés du Président Ali Bongo Ondimba en nommant le mois dernier un attaché commercial à Libreville. Fort de ses succès, le Président de la République gabonaise a appelé de ses vœux à resserrer les liens économiques tissés entre les deux nations et demandé aux investisseurs britanniques de s’implanter durablement au Gabon pour participer à l’émergence du pays.

Source : COCOM

GI/FM/12

PARTAGER
Fabrice Mikomba - Expert Gabon et Afrique Centrale
Fabrice Mikomba est journaliste expert Afrique et Afrique centrale depuis 1989. Après avoir travaillé pour RFI et de nombreux médias on et off line il est désormais spécialiste Gabon et Afrique Centrale pour Gabon Initiatives et Info Afrique et ce depuis 2012.