Le Kenyan Shedrack Kimayo remporte le 6ème marathon du Gabon

Libreville, 2 décembre 2018 (GabonInitiatives) – La 6e édition du Marathon du Gabon-GSEZ a été le théâtre ce matin à Libreville d’un événement particulier avec la réunion exceptionnelle des deux grandes stars de l’histoire de l’athlétisme, le Marocain Hicham El Guerrouj et la Française Christine Arron. Les deux anciens champions qui ont écrit par le passé les plus belles pages de leur sport, ont donné le départ aux 8.000 participants impressionnés par le cadre prestigieux de cette présence sur le front de mer de la capitale du Gabon. Le palmarès de ces deux personnalités, riche de titres olympiques et mondiaux, a décuplé la motivation de tous les engagés.

La victoire est une nouvelle fois revenue à un athlète en provenance du Kenya, comme à quatre reprises depuis la création de l’épreuve en 2013. Après Peter Kurui qui avait occupé la première place du podium lors de la première édition et en 2017, c’est son compatriote Shedrack Kimayo qui s’est imposé aujourd’hui. Comme l’an passé, à l’approche de la difficulté majeure du parcours la montée vers le carrefour de la Démocratie, c’est le double vainqueur Peter Kurui qui avait lancé l’allure mais cette fois sans pouvoir créer une première sélection. «J’avais l’espoir de faire la différence le plus rapidement possible pour pouvoir mieux gérer la course, expliqua le Kenyan après l’arrivée. Je n’avais pas bien récupéré d’une blessure à un mollet depuis deux mois mais je pensais que je tiendrai plus longtemps. Malheureusement au bout de vingt kilomètres, j’ai dû abandonner tout espoir de victoire.»

Neuvième du classement Peter Kurui a promis de revenir l’année prochaine pour remporter une troisième fois ce Marathon à Libreville qui lui tient particulièrement à cœur. «Il y a une ambiance fabuleuse ici, je me sens comme chez moi,» ajoutait-il ému de ne pas avoir pu rivaliser avec les meilleurs aujourd’hui et notamment avec Shedrack Kimayo qui avait su gérer parfaitement sa course.

Tout d’abord en restant bien callé dans le groupe de tête de sept coureurs qui s’étaient détachés au km 23 à l’approche du Stade de l’Amitié Sino-Gabonaise. Un à un, les leaders allaient alors lâcher prise au moment où la température passait le cap des 30 degrés, pour ne laisser aux avant-postes deux Kenyans Hosea Kipkemboi et Shedrack Kimayo qui s’envolait seul à dix kilomètres du but. «J’aime quand il fait très chaud, expliquait le vainqueur qui avait effectivement réalisé une meilleure moyenne horaire dans la deuxième partie de la course. Je n’étais jamais venu courir ici au Gabon, c’est d’ailleurs seulement la deuxième fois que je participe à un Marathon en Afrique après celui de Nairobi en 2017.»

A 26 ans, Shedrack Kimayo a conclu aujourd’hui avec cette victoire au Gabon, une magnifique saison avec déjà un succès au Marathon de Brescia en Italie en mars dernier. «Mais le niveau ici à Libreville était plus relevé, expliquait le Kenyan, ce qui donne encore plus de valeur à ma victoire aujourd’hui.» Avec la fierté aussi d’avoir réussi le deuxième meilleur temps (en 2h19’40’’) pour un vainqueur depuis Peter Kurui en 2013 qui détient toujours le record de 2h14’42’’, le premier aussi depuis cette date à passer sous le seuil des 2h20’.

Chez les femmes, la Kenyane Joan Kigen s’est à nouveau imposée après son succès de 2017, en améliorant son temps de 2’30’’ !

GI/PMG/18