Journée Mondiale de l’Environnement : Plus de 700 jeunes impactés par le PACJA Gabon

Lambaréné, 6 juin 2018 (GabonInitiatives) –  A l’occasion de la Journée Mondiale de l’Environnement célébrée le 5 juin de chaque année, l’ONU encourage pour cette édition que les populations partout le monde prennent des mesures concrètes pour combattre la « pollution plastique » dans leur vie de tous les jours. Une journée ayant permis à l’initiative africaine pour une justice climatique (PACJA) antenne du Gabon d’impacter plus de 700 jeunes élèves et étudiants confondus dans les provinces de l’Estuaire et du Moyen-Ogooué.

Nouvellement mise en place, la Plateforme Gabonaise pour le Climat, l’Energie et le Développement Durable (PACJA-Gabon), sous la conduite du Président du ROSCEVAC, Nicaise Moulombi s’est rendue les 4 et 5 juin dernier à l’Institut International Berthe & Jean situé dans la périphérie de Libreville notamment dans le département du Komo – Mondah (province de l’Estuaire) et au lycée Catholique Jean Baptiste Adiwa de Lambaréné dans le chef-lieu provincial du Moyen – Ogooué (centre du Gabon)  pour sensibiliser la jeunesses estudiantine via une conférence-débat sur l’impact des déchets plastiques sur les changements climatiques, la production agricole et sur l’atteinte des 17 ODD au Gabon.

Des rencontres ayant suscité un vif engouement de la part des élèves et étudiants, mais également du corps enseignements qui ont tous souhaités que de telles initiatives puissent se perpétuer et se consolider dans le temps.

A noter que cette évènement a vu la participation et l’appui de l’Ong Gabon – Écologie portée par son Secrétaire Exécutif, Fabrice Ntchango qui a entretenu l’assistance sur les ‘‘enjeux des déchets plastiques au Gabon’’ tandis que la Directrice de la Start-up AGRIDIS, Tamarah Moutotekema Boussamba sait focalisé à toutes les étapes sur les opportunités qu’offre la ‘‘ filière et les impacts des déchets plastiques sur la production agricole au Gabon’’ alors que Nicaise Moulombi  dans son rôle de président du Conseil de Surveillance du PACJA-Gabon et par ailleurs président du ROSCEVAC, a édifié les jeunes sur ”l’impact des changements climatiques sur l’environnement”.

Cette tournée enregistrait aussi la présence du Coordonnateur du (Haut Conseil des Acteurs Non-Etatiques du Gabon) HCANEG, Yvon Martial Ntzantzi Miyagou, qui a lui insisté sur le rôle des autorités publiques quant à l’application du code de l’environnement notamment en ce qui est du principe du pollueur-payeur.

A Berthe et Jean comme au lycée Adiwa, les experts ont insisté sur la prise de conscience individuelle en matière de protection environnemental gage d’une vie saine en leur rappelant les principes fondamentaux sur les comportements à adopter au quotidien. Des séances de projections de films et d’images ont soutenu les explications des experts de la Plateforme Gabonaise pour le Climat, l’Energie et le Développement Durable (PACJA-Gabon).

« Aujourd’hui, nous célébrons la Journée mondiale de l’environnement. Rappelons-nous comment adopter un mode de vie écologique et durable en cette journée spéciale pour réduire, réutiliser et recycler les sachets plastiques qui polluent notre environnement », a enseigné Fabrice Ntchango non sans rappeler que le choix de la ville de Lambaréné n’est pas accidentel car, le bas Ogooué représente une réserve importante de la biosphère de jade.

Dans la province du Moyen – Ogooué, la Plateforme Gabonaise pour le Climat, l’Energie et le Développement Durable (PACJA-Gabon) est allée présenter ses civilités au Gouverneur pour lui rendre compte des activités menées dans sa circonscription administrative lors de la Journée mondiale de l’Environnement

GI/FM/NN/18