Journée Internationale de l’Environnement : Le ROSCEVAC en pédagogue environnemental à Berthe et Jean

Libreville, 4 juin 2018 (GabonInitiatives) – En marge de la célébration de la Journée Internationale de l’Environnement, le 5 juin, la plateforme du Réseau des Organisations de la Société Civile pour l’Economie Verte en Afrique Centrale (ROSCEVAC), a ciblé le monde éducatif de l’Institution Internationale Berthe et Jean pour sensibiliser les élèves sur le thème du « changement climatique et développement durable » avec un accent particulier sur les déchets plastiques.

Cette journée mondiale cristallise toute l’attention au Gabon. Pendant que le gouvernement choisit d’organiser une série d’activités à la capitale, de son côté, la plateforme du ROSCEVAC composée entre autres de Croissance Saine Environnement, PACJA – Gabon, Gabon écologie, AGRIDIS et le PESISE, se déployait hors de Libreville, notamment au lycée privée international Berthe et Jean qui abrite également les installations de l’Université Internationale de Libreville (UIL) avec comme objectif principal d’amplifier cette célébration au monde éducatif.

Dans le somptueux amphithéâtre Cheick Modibo Diarra, il était question pour la plateforme du ROSCEVAC de sensibiliser les élèves à la prise de conscience sur l’« impacts des déchets plastiques sur l’environnement : enjeux et opportunités », présenté par Fabrice Tchango en sa qualité de secrétaire exécutif de Gabon écologie), sur des questions de la « jeunesse et enjeux agricole » développé par Tamarah Moutotekema Boussamba, directrice générale d’AGRIDIS et sur la problématique des « changements climatiques : Et si on en parlait », expliqué par le président de Croissance Saine Environnement, Nicaise Moulombi par ailleurs président du ROSCEVAC.

Les différents intervenants ont, chacun avec son approche, appelé les élèves en tant que décideurs de demain à une prise de conscience collective sur l’importance de protéger et d’améliorer son environnement à travers un comportement sain et exemplaire.
Cette sensibilisation à valeur pédagogique, a été saluée par les élèves et étudiants enthousiasmés par la qualité et la pertinence des sujets développés par les orateurs en présence des responsables de l’établissement.

« J’espère que cette présence va constituer la base d’une collaboration future parce qu’ici à Berthe et Jean vous avez la matière qui sont les élèves et les étudiants (…) car, le problème de l’environnement touche à la fois la connaissance et le comportement hors, à l’école nous avons la possibilité de transmettre à nos enfants les savoirs et les savoirs faire qui peuvent impacter le comportement des gens dans leur environnement », a estimé Clément Obolo, proviseur du lycée Berthe et Jean.

« Si le Pape François dit que la terre est notre maison commune, cela veut dire que chacun de nous doit s’en occuper pour qu’elle ne s’écroule pas », a soutenu pour sa part, Père Yves Loussou (aumônier de cette institution) appelant tout le monde à se lever comme un seul homme pour protéger la terre.

La Banque Africaine de Développement (BAD) qui félicite le ROSCEVAC via le PESISE dans cette action, estime que des mesures doivent être prises pour lutter contre ce phénomène. Des chiffres alarmant de la BAD indiquent que chaque année 500 milliards de sacs plastique sont utilisés dans le monde entier, 13 millions de tonnes de plastique se déversent dans l’océan, 17 millions de barils de pétrole sont utilisés dans la production de plastique, 100.000 animaux marins tués par les plastiques et 83% de l’eau du robinet contenait des particules de plastiques.

Au Gabon, la préservation de l’environnement est une affaire d’état qui préoccupe au plus haut point le président de la République en sa qualité de coordonnateur du Comité des chefs d’Etat et de gouvernement africains sur le changement climatique (CAHOSCC).

GI/FM/NN/18