Interpellation de plusieurs gangs à Libreville par la police 

Libreville, le 11 Octobre 2018 (GabonInitiatives) – C’est une vidéo envoyée à la police par un citoyen qui a gardé l’anonymat; puis postée dans les réseaux sociaux qui a accéléré le travail ces dernières vingt quatre heures, des limiers de la Police pour mettre fin dans la nuit du mercredi 10 au jeudi 11 octobre 2018, aux activités de vol à la tire de plusieurs groupes de malfrats dont certains sortent fraîchement de prison pour les mêmes faits.

Dans ladite vidéo l’on voit un groupe de 6 personnes mettant en scène un vol à la tire digne d’un western. Le présumé cerveau de cette bande, un certain J.B est toujours en cavale, le reste du gang à été interpellé. La scène s’est déroulée au quartier plein ciel dans le 3eme arrondissement de Libreville. Ce groupe sévit également au quartier I.A.I ont reconnu “Sarko et Petit Prince” membres dudit gang.

Ce sont ces derniers qui vont sevir d’indic aux policiers pour aller interpeller le gang de Nguema Edzo Patrick alias “Etcho” qui lui, sévit dans la zone des quartiers Avea, Atsib Ntsos et Rio dans le 2eme arrondissement de Libreville.

Cette rafle se poursuivra avec le gang du Rond Point de la Démocratie puis celui de Parfait Nzamba Moussavou alias “la Parole” qui sévit dans les Pk et le quartier Nyali dans le 5eme arrondissement. Ce dernier qui a été retrouvé en possession d’un pistolet automatique et des munitions lors de la prquisition à son domicile, a reconnu l’avoir subtilisé dans le sac d’un membre du Gouvernement qu’il avait volé à la tire l’année dernière.

Fort du discours du Président de la République Chef de l’Etat, Chef Suprême des forces de Défense et de sécurité Ali Bongo Ondimba, lors de l’émission Face à la Nation; discours relayé à la troupe par le Ministre d’État, Ministre de l’Intérieur Lambert-Noël Matha qui a fait une récente descente de terrain, les Forces de Police Nationale ont entrepris depuis le mercredi 10 Octobre 2018, la démolition des espaces et constructions reconnus comme étant des repères de bandits et/ou lieux de dépravation des moeurs. Après des sommations verbales de 72 heures, les policiers sont passés à l’acte. Premier de cordée, le rond point du Pk 12 et la montée du quartier Louis dans le 1er arrondissement de la capitale. L’opération menée par la Préfecture de police de Libreville et qui est couplée aux patrouilles pédestres de jour comme de nuit s’étendra dans toute la ville et au delà.

Occasion pour le Préfet de Police de Libreville d’en appeler à la collaboration des populations pour dénoncer systématiquement les actes délictuels avérés à la Police.

Source: Service Presse du Ministère de l’Intérieur.

GI/SPMI/FM/18