Insécurité routière : La DGSR et GPP lancent une campagne de sensibilisation aux abords des établissements scolaires

Libreville, 14 mars 2019 (GabonInitiatives) – Le ministère des Transports et de la logistique via la Direction Générale de la Sécurité Routière en collaboration avec le Groupement Professionnel Pétrolier (GPP), a procédé ce jour, au lycée Jean Hilaire Aubame de Nzeng – Ayong dans le 6ème arrondissement de la capitale gabonaise, au lancement officiel d’une campagne de sensibilisation contre l’insécurité routière aux abords des établissements scolaires pour sauver des vies.Placée sous le thème évocateur de la signalisation routière « pour sauver nos vies, respectons les consignes de sécurité routière », cette campagne programmée en une seule journée se déroule simultanément aux abords des établissements scolaires ciblés dans les trois principales

Mme Odette Mbira (proviseur du lycée JHA)

communes de la capitale gabonaise (Libreville, Owendo et Akanda).

 

« Votre présence en ce jour pour le lancement de la campagne de sensibilisation (…), prouve à suffisance l’intérêt que vous accordez à la sécurité de vos compatriotes, surtout des élèves car cette signalisation aux abords des établissements, va permettre de sécuriser les apprenants du complexe Jean Hilaire Aubame Eyeghé », s’est réjoui Mme Odette Mbira (proviseur du lycée), invitant le gouvernement à accentuer cette sensibilisation en direction des chauffeurs afin qu’ils redoublent de vigilance autour des zones à forte concentration d’apprenants pour ainsi diminuer les risques d’accidents.Indispensable face à la recrudescence des accidents, cette campagne de sensibilisation qui s’adresse à tous les usagers s’attaque directement aux principales causes (alcool, vitesse, ceinture de sécurité, téléphone au volant, fatigue…), vise à réduire les risques d’accidents et lutter efficacement contre l’insécurité routière en renforçant et en implantant des panneaux de signalisation aux abords des établissements scolaires, au moyen de la réhabilitation des passages piétons et du marquage au sol des dos d’ânes.

M Alex Minto DG de la Sécurité Routière

Saluant l’engagement renouvelé depuis trois ans de GPP, le Directeur Général de la Sécurité Routière, Alex Minto a invité d’autres partenaires à suivre cet exemple.

« Ce combat, nous ne pouvons pas le mener seul, car il demande une fédération des énergies, une action concertée tant au niveau de l’Etat, du secteur ainsi que des partenaires (…), plus la prise de conscience sera rapide plus vite les mentalités évolueront vers un comportement responsable sur la route », a-t-il estimé.Partie prenante à cette initiative, le groupe pétrolier a justifié son engagement dans cette campagne, le président du Groupement Professionnel Pétrolier, Edouard Bourdin, a justifié le soutien des entreprises de GPP composées de Gab’oil, Ola Energy Gabon ( précédemment Libya Oil), Pétro Gabon, Total Marketing Gabon, Vivo Energy Gabon (Engen Gabon) et la Société Gabonaise d’Entreposage des Produits Pétroliers (SGEPP), en rappelant que dans l’exercice de leur mission, ce sont plus de 200 camions et chauffeurs qui sillonnent les routes nationales, parcourant plus de 5 millions de kilomètres par an pour apporter les produits avec tous les risque encourus.

« Ce transport n’est pas sans risque et les sociétés du GPP s’évertuent

M. Edouard Bourdin président du GPP

en partenariat avec les sociétés de transport à améliorer la sécurité de nos opérations à chaque instant : renouvellement de la flotte de camions, suivi des livraisons par GPS, limitation des vitesses, formations du personnel », a rappelé M. Bourdin en soulignant que « notre objectif commun est de réduire les accidents de transport et pour sauver nos vies, respectons les consignes de sécurité routière ».Le ministère des Transports et de la logistique via la Direction Générale de la Sécurité Routière ensemble avec GPP veulent rendre attentif les usagers de la route à redoubler de vigilance en adoptant des nouveaux réflexes en rapport avec le respect du code de la route.Cette campagne est amplifiée sur divers supports de communication (presse, panneaux routiers, panneaux publicitaires, affichages et réseaux sociaux…).

 

« Stop aux accidents. Amis aux conducteurs, c’est la saison des pluies ! Alors modérez vos vitesses », « Stop aux accidents sur le chemin des écoles…mieux vaut prévenir que guérir », « La jeunesse est sacrée » ou encore « conducteurs respectez les piétons », sont autant des messages de sensibilisation écrits sur les différents affiches.Le Secrétaire Général du ministère des Transports et de la logistique représentant le Ministre de tutelle empêché, a pour sa part lancé un appel à la conscience collective en vue d’une mobilisation totale.« Ces accidents ne sont pas une fatalité, ils peuvent être combattus en évitant l’incivisme routier et en respectant les règles de sécurité routière. Ensemble intégrons les règles de sécurité routière afin d’éviter des drames sur la route. La lutte contre l’insécurité routière est un engagement collectif. Les administrations, les partenaires privés, les familles ont l’obligation de promouvoir les cultures de l’éducation routière sans relâche pour sauver la vie de nos enfants », a déclaré M. Aloïse Békalé Ntoutoume.

Selon un rapport du Gouvernement publié en 2017, notre pays, le Gabon a enregistré quelques 985 personnes tués par accident de la route contre 5785 blessés dans 16.739 accidents de la circulation enregistrés entre 2008 à 2013. Le rapport de 2018 est attendu.

GI/BPK/MKKK/FM/19