Le 2ème vice – président du CESE promet de bien représenter la société civile

Mercredi, 5 septembre 2018 (GabonInitiatives) – Lors de l’ouverture à Libreville de la 2ème session ordinaire du Conseil Economique Social et Environnemental (CESE) par le patron de ladite institution, René Ndémézo’Obiang, son adjoint, Nicaise Moulombi (2ème vice – président), a réitéré à la presse sa détermination d’être le porte-voix de la société civile.

L’ouverture de la 2ème session ordinaire du CESE en présence du Premier-ministre, Emmanuel Issozé Ngondet et les diplomates en poste au Gabon marquait également la rentrée officielle des nouveaux membres élus notamment de la nouvelle équipe dirigeante de cette institution et plus précisément des deux nouveaux adjoints du président René Ndémézo’Obiang parmi lesquels, Nicaise Moulombi (2ème vice – président), actuel leader de la société civile gabonaise.

Bien vêtu et arborant autour de la hanche l’écharpe vert, jaune et bleue, le second vice-président de cette institution par ailleurs fervent défenseur de l’environnement et pure produit de la société civile gabonaise se positionne comme le porte – voix de ses pairs.

« L’environnement par ma voix aura une place de choix dans cette institution car, dans quelques jours nous allons auditionner certains membres du gouvernement et l’environnement sera au centre de ces questions d’autant plus que notre pays, le Gabon vient de réaliser un score important sur le rapport du développement durable qui vient de sortir dans lequel notre pays a obtenu la note de 65/100, une note considérable en matière de développement durable », a estimé Nicaise Moulombi déjà projeté sur les prochaines évaluations « comment le gouvernement gabonais, les acteurs de la société civile et le secteur privé comptent mettre en œuvre les évaluations des 17 indicateurs des Objectifs de Développement Durable (ODD) ? Nous allons pencher dessus pour qu’au prochain rapport des Nations Unies nous augmentons notre note ».

Dans une salle archi-comble le président du CESE a expliqué les innovations et annoncé les couleurs de la nouvelle mandature.

« Notre institution s’est mué en Conseil Economique Social et Environnemental. Cette grande innovation salutaire implique le renforcement des capacités en vue d’un dialogue constructif assorti d’avis pertinent suivis des faits. Pour cela, le conseil n’hésitera pas à recourir à une expertise extérieure pour édifier, former les conseillers et participer à l’élaboration des propositions », a situé René Ndémézo’Obiang.

Le Gabon par le CESE vient d’être honoré à l’occasion de l’Assemblée générale de l’Union des Conseils Economiques et Sociaux et institutions similaires d’Afrique tenue à Bamako au Mali du 10 au 12 octobre 2017 à travers la vice-présidence de cette union pour le compte de l’Afrique centrale en se voyant confier l’organisation de la prochaine Assemblée générale qui va se tenir au mois de décembre de cette année à Libreville.

Cette deuxième session dont les travaux se sont ouvert avec de nouveaux visages s’achève le 24 septembre prochain soit 21 jours conformément à l’article 108 de la constitution en République Gabonaise.

GI/SCAT/FM/18