Un hibou crée la stupeur à Gabon Télévision

Libreville, 18 juillet (GabonInitiatives) – La découverte dans la matinée de lundi (hier) d’un hibou les pattes attachées par une corde en tissu vert relié au poignet de la porte du bureau du Directeur technique de Gabon Télévision, a plongé l’ensemble du personnel de la principale chaîne de télévision nationale du pays dans la panique et la stupeur.

Le qualifié d’oiseau maléfique dans plusieurs traditions au Gabon, a été retrouvé aux premières heures de la matinée du lundi par les premiers arrivants au service dans les locaux de

Le hibou tel que retrouvé à Gabon télévision

Gabon Télévision. L’image a fait la Une des réseaux sociaux.

Selon les interprétations faites sur place, pour beaucoup il s’agirait d’un fétiche ou d’un maléfice très dangereux tant l’acte incite à la réflexion.

« Cette découverte a plongé tout le personnel dans la stupeur et fait place à plusieurs interprétations », a déclaré un journaliste de la rédaction de Gabon télévision très ému.

« C’est pas la première fois que nous voyons cela à Gabon télévision. Aujourd’hui il s’agit d’un hibou mais très souvent ce sont des chats que nous trouvons ici », a signalé un autre agent.

Cette pratique de grande sorcellerie proviendrait à en croire les mêmes interprétations des ennemis du directeur technique de Gabon Télévision.

L’oiseau qui n’augure pas de bonnes nouvelles, a été enlevé par un agent « courageux » qui a amené l’animal avec lui pour dit -t-il aller le cuisiner.

En Afrique notamment au Gabon, parce qu’il n’affronte pas la lumière du jour, le hibou est symbole de tristesse, d’obscurité, de retraite solitaire et de mélancolie. Il exprime le froid, la nuit, la mort.

Selon plusieurs croyances locales, le hibou a une image négative liée au domaine du surnaturel, de la magie et de la spiritualité. Certainement de par son cri inquiétant et son mode de vie « en retraite », il est le vecteur de nombreuses superstitions.

Le cri du hibou présage une mort prochaine. Il était également associé à la sorcellerie et à la magie noire.

GI/FMNN/17