Héritage et Modernité se dilue dans le FUNDU

Libreville, 10 juillet 2017 (GabonInitiatives) – Le Rassemblement Héritage et Modernité d’Alexandre Barro Chambrier vient de se diluer dans le Front pour l’unité nationale et le développement utilitaire (Fundu) de Noël Borobo Epembia dans la perspectives des prochaines batailles politiques.

C’était au cours d’un congrès extraordinaire tenu le dimanche 9 juillet 2017, à Libreville. C’est en toute liberté d’expression et dans un esprit de respect et d’équité que les congressistes ont abouti à ce changement du nom, du logo, des statuts et du règlement intérieur ainsi que de nouveaux instruments de gestion pour des changements profonds tant dans le choix des personnes appelées à le diriger, que dans son mode de fonctionnement.

Les raisons de cette mutation sont simples. D’après le président Borobo Epembia qui n’a pas caché sa satisfaction, le Fundu n’a pas avancé et, est resté un micro parti. « Le Fundu n’avait pas véritablement décollé. J’ai fait mon autocritique en disant qu’il faut avoir le courage de dire que le Fundu est resté en état de micro-parti », a déclaré Noël Borobo Epembia.

En décidant de se mettre ensemble avec le Rassemblement Héritage et Modérnité, le but est de bâtir une entité viable. Ce qui permettra de mener une action politique de façon durable et efficace dans le cadre des lois et règlements politiques en vigueur au Gabon.

Ce parti, légalisé le 26 février 1996, devient ainsi la seconde formation politique qui disparait au profit d’un autre depuis la présidentielle de 2016.

Depuis un quelques jours le paysage politique gabonais est en éblouissons avec des retraits de certains partis politiques coalisés. C’est le cas de l’UPG-L de David Mbadinga qui quitte la Coalition pour la nouvelle République de Jean Ping.

Source : Africtélégraph 

GI/ 17