Grippe aviaire : le Gabon suspend l’importation de la volaille vivante et des œufs jusqu’à nouvel ordre

Déclarée dans certains pays d’Europe et d’Afrique dont le Cameroun, la grippe aviaire sévit depuis quelques temps. Pour se mettre à l’abri de cette maladie, le Gabon a décidé hier de suspendre l’importation de la volaille vivante, des œufs à couver et des œufs de table jusqu’à nouvelle ordre.

Doud De Mouss

Identifiés par l’Organisation de la santé animale (OIE), plusieurs foyers de volailles porteuses du virus hautement pathogène, H5N8 plus connu sous le nom de “grippe aviaire”, ont été découverts en Europe. Particulièrement en France, Belgique, Croatie, Danemark, Allemagne, Irlande, Pays-Bas, Russie, Suède et Royaume-Uni. Mais aussi en Afrique. Notamment en Ouganda, Algérie, Egypte, Lybie, Tunisie, Namibie, Afrique du Sud, Zimbabwe, Burkina-Faso, Côte-D’Ivoire, Ghana, Niger Togo et Cameroun.

Pour éviter l’importation du virus au Gabon, le ministre en charge de l’Elevage a pris un arrêté portant suspension de l’importation de la volaille vivante, des œufs à couver et des œufs de table et ce, jusqu’à nouvelle ordre. Le gouvernement qui dit réagir par principe de précaution afin de protéger les élevages nationaux, promet de renforcer les contrôles aux frontières et invite les importateurs des produits concernés à faire une déclaration préalable d’importation après des services compétents du ministère de l’Agriculture en charge de l’Elevage.

« Une attention particulière sera portée quant à l’évolution de cette situation et les éleveurs sont d’ores et déjà invités à redoubler de vigilance, le virus pouvant être transmis par les oiseaux migrateurs », indique une notre du secrétaire général du ministère de l’Agriculture, datée du 26 novembre.