Le Gabon ne se résume pas à facebook : Le climat économique et socio – politique n’est pas si délétère qu’on le dit

Lundi, 12 août 2019 (GabonInitiatives) –  Ceux qui l’affirment s’appuient sur les indicateurs de leur propre référentiel sans donner les détails méthodologiques nécessaires pour leurs analyses.

Le Gabon ne se limitant pas à compter le nombre de grèves dans le secteur public ou privé, ni à quelques revendications politiciennes de quelques live publiées par les réseaux sociaux, ni encore à quelques indicateurs macroéconomiques des organismes internationaux. Encore faut il tenir compte de tous les indicateurs économiques, sociaux, politiques, et même spirituels et de la réalité du terrain pour analyser la vraie situation du Gabon.

Pour une analyse crédible et objective, les standards d’évaluation doivent être scrupuleusement énoncés, respectés, et les mêmes pour tous, parmi lesquels la neutralité, la crédibilité, l’absence de parti-pris, l’indépendance des évaluateurs, etc.

Le spectacle auquel nous assistons n’est animé que sur les réseaux sociaux. À l’intérieur du pays, les gens vaquent tranquillement à leurs occupations, cherchant à se nourrir, à se soigner, à passer de bonne fêtes du 17 août, puis à préparer la rentrée scolaire de leurs gosses.

Si le Gabon se réduisait à Facebook, il y a bien longtemps qu’il aurait disparu des écrans radars. Tel n’est pas heureusement le cas. Alors restons positifs et optimistes.

Et bon début de semaine.

PETIT-LAMBERT OVONO
ÉVALUATEUR CERTIFIÉ DES POLITIQUES PUBLIQUES, PRÉSIDENT DE SOGEVAL

Crédit photo : DR

GI/PLO/FM/19