France : Des gabonais rendent hommage aux martyrs tombés sous les balles

Paris, 3 septembre 2018 (GabonInitiatives) – Des gabonais de France, hostiles au régime de Libreville, ont donné encore de la voix, samedi 1er septembre 2018 à Paris. Ils ont organisé une marche pacifique, munis des pancartes, mégaphones, sifflets et banderoles, du Trocadero jusqu’à l’Ambassade du Gabon en France, pour rendre un vibrant hommage aux martyrs tombés sous les balles, au QG de l’opposant Jean Ping, après le verdict de la présidentielle de 2016 remportée par le président Ali Bongo Ondimba.

Ces gabonais tombés sous les balles des forces gouvernementales manifestaient pour défendre la démocratie et le respect de la souveraineté du peuple gabonais, partant, le rétablissement de la légalité républicaine.

«Les jeunes gabonais que nous sommes, n’ont pas vocation à venir remplir les rangs de migrants et des SDF en France. Mais si nous sommes à Paris aujourd’hui, c’est justement pour mieux organiser la résistance au régime d’Ali Bongo Ondimba », nous a confié l’un des leaders du mouvement « La Voix du Mapane », Papin Sika.

Selon Papin Sika, la libération d’un pays comme le Gabon, après 50 ans d’animalisation, de violence, de haine et de sang coulé injustement, exige de chaque gabonais digne l’humilité de ne pas s’approprier un quelconque monopole dans les actes de résistance qu’il accomplit si courageux soient-ils.

« Nous sommes une nation, nous sommes un peuple, et qui dit peuple dit une conjonction d’intelligences et de complémentarités diverses. C’est de cette conjonction que notre concorde s’éveillera et que nous en jouirons », a martelé le jeune opposant et activiste gabonais.

On rappelle que depuis sa réélection contestée par l’opposition le 27 août 2016, la France est devenue depuis plus d’un an, le fief d’une contestation farouche contre le président Ali Bongo Ondimba.

Certains ténors du PDG, parti au pouvoir depuis 1967 au Gabon, ont subi des traitements humiliants et dégradants de la part des activistes gabonais à Paris.

GI/JJ/FM/18