Formation professionnelle : le CFPP Basile Ondimba sera réhabilité

Au Gabon, le Centre Basile Ondimba, sera réhabilité dans le cadre du Projet de développement des compétences et de l’employabilité (PRODECE) financé par la Banque mondiale. Ce 23 novembre, le ministre en charge de la formation professionnelle s’est rendu sur le site pour évaluer la faisabilité des travaux à engager.

Doud De Mouss

Avec la représentante de la Banque mondiale au Gabon, le ministre en charge de la Formation professionnelle s’est rendu ce 23 novembre au Centre de formation et de perfectionnement professionnels Basile Ondimba (CFPPBO). Dans le cadre du Projet de développement des compétences et de l’employabilité (PRODECE) financé par la Banque mondiale, le CFPPBO sera bientôt réhabilité et l’idée de cette visite, était de vérifier la faisabilité du projet. Notamment, la capacité à réaliser les travaux de réhabilitation.

Selon le ministre Madeleine Berre, avec cette réhabilitation, la plupart des filières industrielles délivrées par CFPPBO seront transférées au nouveau centre multisectoriel de Nkok. « Nous sommes en train d’envisager la réfection des salles et de réfléchir à nouveau sur l’orientation des filières que nous allons optimiser », a-t-elle déclaré. « Une chose est certaine, ne vont rester ici (Ndlr. CFPPBO) que les filières pâtisserie, boulangerie et tout ce qui a trait à la restauration parce qu’il y a une forte demande et ce sont les filières qui marchent le plus », a-t-elle ajouté tout en indiquant qu’il y a un déficit de salles de classe et l’idée avec cette réhabilitation est de le combler.

Si la date du démarrage des travaux n’a pas été donnée, la représentante résidente du groupe de la Banque mondiale pour le Gabon a indiqué qu’il y aura un travail de recalibrage avant le démarrage. « Nous sommes venus pour que madame le ministre puisse nous donner des orientations par rapport à sa vision sur le centre et nous donner aussi les orientations qu’elle souhaite voir dans le centre. Donc elle nous a offert une très bonne visite, elle nous a donné des orientations assez précises quant à la réhabilitation du building», a dit Alice Ouédraogo.