Football/Eliminatoires CAN21 : la galère des Panthères à Banjul

Parties de Libreville, le 15 novembre pour le match retour contre la Gambie, après leur victoire sur le score de (2-1) le 12 du même mois au stade de Franceville, les panthères du Gabon ont eu droit à un accueil plutôt froid en Gambie.

Grégoire Matumba

Stratégie de déstabilisation de l’adversaire ou simple procédure administrative et sanitaire ? Si au Gabon, les Scorpions de la Gambie ont eu droit à un bel accueil, cela n’a pas été le cas pour les Panthères à Banjul. Dès leur arrivée à l’aéroport de Banjul, Aubameyang, le capitaine des Panthères et ses co-équipiers ont eu droit à un accueil pour le moins surprenant.

« Partie de Libreville pour une mission expéditive, la sélection nationale du Gabon vit ses premières difficultés sur le territoire gambien. Les Panthères sont bloquées à l’aéroport depuis 23h et il est 5h00 du matin. Le président de la Fegafoot a tenté de joindre son collègue de la fédération gambienne mais ce dernier botte en touche et dit que c’est une affaire du ministre de la santé. Même les interventions de l’ambassadeur ne semblent rien changer au comportement primitif des Gambiens », s’est révoltée une source parmi la délégation gabonaise.

Unanimes, de nombreux supporters et journalistes spécialisés en sports voient en cette manœuvre de la Gambie, une stratégie de déstabilisation des panthères du Gabon qui depuis leur victoire le 12 novembre dernier au stade de Franceville, occupent la tête du Groupe D. « Je vous le disais déjà depuis (…) ces gens sont anormaux. Tous les tests covid-19 réalisés à Libreville ont été jugés irrecevables à l’aéroport de Banjul », s’est indignée la même source.