Une étudiante en médecine sauvagement assassinée

Owendo, 30 juillet 2018 (GabonInitiatives) – Valérie Ngoma, jeune gabonaise, étudiante en 2éme année de la Faculté de médecine et des Sciences de la Santé (FMSS) section sage femme a été retrouvée morte le vendredi, 27 du mois en cours entre l’Université des Sciences de la Santé (USS) et le Centre Hospitalier Universitaire d’Owendo (CHUO) dans un état des plus déplorable, rapporte Janila Mombo et Steeve Martial Djimbi Babicka nos correspondants permanents dans la commune voisine d’Owendo.

Pour justifier de ce que l’insécurité au Gabon continue de prendre une proportion démesurée, le cas de Valérie Ngoma vient s’ajouter à ceux n’ ayant  pas encore été résolus jusqu’à présent.

Selon ses proches, Valérie serait partie de la maison le mercredi 25 juillet dernier vers 8h du matin pour l’USS. Après de multiples tentatives téléphoniques, évidemment sans succès, leurs inquiétudes s’accentuent d’autant plus que Valérie n’était pas le style à passer ses nuits hors de chez-elle.

Ce n’est qu’après plus de 40 heures qu’ils apprendont que le corps de la jeune femme à été retrouvé dans les hautes herbes qui séparent le CHUO  et la FMSS. A première vue, elle aurait été poignardé par ses agresseur qui semble-t-il n’auraient eu aucun scrupule à la laisser sans vie à même le sol.

Affollée, mais surtout choquée, la population gabonaise attend vivement que cette affaire qui, intervient quelques semaines seulement après la découverte macabre d’une jeune étudiante de l’USO, soit élucidée.

GI/JM/DBSM/FM/18