Education : Le conseil de discipline renvoyé

Libreville, 1er août (GabonInitiatives) – Convoqué par le ministère de l’Education Nationale, le conseil de discipline sur les enseignants pour la plus part des syndiqués qui devait se tenir ce mardi matin, dans la capitale gabonaise a été renvoyé faute de dossiers incomplets, a-t-on appris auprès de Marcel Libama, leader syndical.

PAS DE DOSSIERS COMPLETS PAS DE CONSEILS DE DISCIPLINE

S’expliquant sur les raisons du report, notre source a indiqué que l’article 137 du statut général est clair : le dossier de l’affaire qui est remis doit (pas peut) doit comprendre : « un rapport détaillé des faits ainsi que toutes pièces y afférentes », une « fiche pourtant sur la carrière du fonctionnaire », le « relevé de ses notes et ses antécédents disciplinaires éventuelles » et le « procès verbal de notification ».

Selon Marcel Libama, aucune de ces pièces ne se trouvait dans leurs dossiers mais, malgré ces manquements « graves », le ministère de l’éducation national a insisté pour que le conseil se tienne sans les autres pièces importantes qui seront complétés avant la fin des conseils de disciplines. 

« Nous avons refusé d’être traduit avec des dossiers incomplets. En toute sagesse le gouverneur a demandé au ministère de l’éducation national de compléter les dossiers des enseignants injustement traduits en conseil de discipline », a déclaré Marcel Libama sorti il y a quelques jours de prison pour son combat et de s’interroger : « connaissant l’État des archives dans notre pays ils vont trouver les éléments manquants où? ».

« Quant a moi c’est hier que j’ai pris connaissance de mon dossier j’ai eu qu’un jour pour organiser ma défense alors que les textes me donne 45 jours pour préparer ma défense. Comment on peut convoquer quelqu’un qui est en prison en conseil de discipline », s’interroge-t-il à nouveau avant de rappeler que « nous étions accompagnés de notre avocat ».

Poursuivant dans les interrogations, ce dernier s’est posé la question suivante : « Est-ce que un élève peut passer un examen ou un concours avec un dossier incomplet (manque l’acte de naissance où le certificat médical) alors pourquoi le ministre insiste pour que nous passions en conseil avec des dossiers vides? ».

Une soixantaine d’enseignants sont convoqués en conseil de discipline pour avoir pris part à la grève initiée par la Conasysed du 31 octobre 2016 au 9 mai 2017.

L’organisation syndicale qui craint de nouvelles radiations, interpelle la communauté internationale pour tenter de sauver ses membres et surseoir cette démarche.

GI/FM/NN/17