Développement numérique : le projet egabon en marche

Libreville, 6 août 2018 (GabonInitiatives) – La capitale gabonaise vient d’abriter l’atelier de présentation et de validation des résultats de l’enquête sur le niveau de satisfaction des acteurs TIC en matière de promotion par le ministère de l’économie numérique en présence des experts du groupe CIBLE.

Le numérique est au coeur de l’économie moderne, et le Gabon en a pris conscience. Ainsi, le plan stratégique Gabon émergent ( PSGE) adopté en 2011 a pour ambition de faire du Gabon un pays à l’économie diversifiée, moins dépendant des ressources minières et, pour cela, la promotion de l’économie numérique a été identifiée dans ce plan stratégique comme un levier important favorisant l’émergence d’un écosystème de l’innovation numérique.
“Cette étude a permis de faire une évaluation sur la politique du plan Gabon numérique. Aujourd’hui nous sommes entrain d’évaluer pour sortir de force des faiblesses et des opportunités. Cette étude sera transmise aux plus hautes autorités de l’État pour permettre qu’elle soit un outil de décision qui permettra d’implémenter des incubateurs numériques dans les villes de Libreville, Port-Gentil et Franceville”, a déclaré Jude Missengue Miviessini, coordonateur du projet egabon au ministère de l’économie numérique.
Du côté des experts, plusieurs composantes sont nécessaire pour le développement de ce projet.
Nous avons pensé qu’il faut les équipements, il faut les hommes, le contenu, et l’accès. Donc, notre travail était d’aller auprès des cibles qui interviennent à différents niveaux pour savoir ce qu’il faut exactement. Et les recommandations qu’on a essayé de faire c’est rendre l’accès à l’équipement plus facile, et améliorer la connectivité dans ce sens que l’accès soit moins coûteux et plus stable tout en favorisant la mise en place des jeunes qui vont promouvoir les NTIC par ce que l’économie de demain reposera sur le numérique, le Gabon en a pris conscience et je pense que les efforts qui sont fait méritent d’être encouragés”, a laissé entendre Théodoret Marie Fansi, directeur général du groupe CIBLE.
Financé par la Banque Mondiale, le projet egabon qui est suivi de près par les autorités gabonaises au rang desquels le chef de l’État, devra certainement booster l’économie numérique du pays.
GI/SCAT/FM/18