Deux peaux de panthères saisies à Koulamoutou

Koulamoutou, 17 juin 2018 (GabonInitiatives) – Noufou Oumsaoré se trouve depuis le vendredi 15 juin 2018 dans les geôles de la Direction Générale de la Recherche (DGR) de Koulamoutou, capitale provinciale de l’Ogooué – Lolo au sud-est du Gabon pour s’être rendu coupable de trafic de peaux de panthère, une espèce animale intégralement protégée et menacée d’extinction.  

Le fait d’accusation est déjà connu pour Noufou Oumsaoré. Il devra comparaitre pour trafic de trophées d’une espèce intégralement protégée par la réglementation forestière. Tout cela a été rendu possible grâce à la mobilisation et à l’action de la DGR, des Eaux et Forêts et de Conservation Justice.

Après avoir reçu une information faisant état d’une transaction portant sur les peaux de panthère, l’équipe, composée des agents de la Direction Générale de Recherche, des eaux et forêts et de Conservation Justice n’a  pas perdu de temps pour se déporter dans les alentours du lieu choisi pour la transaction. Postés à des endroits stratégiques, ils vont apercevoir  la cible avec son butin. C’est alors qu’il est installé que les éléments de la DGR arrivent pour lancer  “l’assaut”. Ils surprennent donc le nommé Noufou Oumsaoré, de nationalité Burkinabé, en flagrant délit de commercialisation de deux peaux de panthère fraîches.

Interrogé à chaud sur l’origine de ces produits et de ses éventuelles complices, Noufou Oumsaoré opte pour l’omerta et sera évasif dans ses propos.

Quelques heures après, une perquisition est effectuée à son atelier de travail. Mais elle est infructueuse. Ce n’est pas le cas de celle effectuée à son domicile. En effet, les agents ont trouvé dans sa chambre, un fusil de chasse de type calibre 12 de marque Baikal. Il a été saisi. Noufou Oumsaoré est placé actuellement en garde à vue dans les locaux de la DGR de Koulamoutou en attendant d’être présenté devant Procureur pour répondre de ses actes.

GI/SM/FM/18