Croissance Saine Environnement, lance une Campagne Nationale de Sensibilisation

L’Organisation non gouvernementale Croissance Saine Environnement, une émanation du Réseau des Organisations de la Société Civile pour l’Economie Verte en Afrique Centrale (ROSCEVAC), vient de lancer sa campagne nationale de sensibilisation sur le réchauffement climatique et le développement durable, deux enjeux qui militent désormais à la bonne gouvernance.

La première sortie de l’ONG Croissance Saine Environnement dans le cadre de sa campagne nationale de sensibilisation sur le réchauffement climatique et le développement durable, s’est d’abord voulue en faveur du monde de l’éducation et le lycée Montaigne sis au premier arrondissement de Libreville a ouvert grand sa salle de réunion pour cette grande première.

Objectif : informer, éduquer et sensibiliser les plus jeunes sur les questions environnementales.

Pour Nicaise Moulombi, Président de Croissance Saine Environnement « cette initiative a pour but d’instruire le monde de l’éducation sur les impacts du réchauffement climatique sur la société, un phénomène qui est à l’origine de plusieurs de catastrophes naturelles. On ne peut donc occulter l’action aggravante des pollutions, qui sont à l’heure actuelle, selon l’OMS, l’une des premières causes de mortalité enfantine dans le monde ».

D’où la quasi-nécessité de procéder de prime à bord, à la prise de conscience des plus jeunes sur les enjeux environnementaux, car ils sont pour ainsi dire les futurs décideurs de demain. On peut également aisément comprendre pourquoi l’ONG Croissance Saine Environnement, est soutenue de près dans cette noble cause par des opérateurs de poids à l’instar de la société OLAM, dont l’action se veut plus que jamais citoyenne sur le paysage social gabonais. Et pour cause, cette première opération de sensibilisation entamée par l’ONG Croissance Saine Environnement, laquelle devrait également toucher les collectivités locales de l’intérieur du pays, permettra à l’arrivée de consolider les programmes scolaires dans plusieurs matières, citons dans ce registre : la science de la vie et de la terre (SVT), l’économie et le domaine social.

Pour Nicaise Moluombi, principal orateur de cette rencontre avec les élèves du Lycée Montaigne, cette première sortie a été riche en échange pour bien des raisons.

Primo : Elle a permis aux élèves notamment ceux des classes de 3e en dudit lycée en phase avec l’élaboration de projets d’études, de s’en saisir des dernières recommandations des  (COP 21 et 22) sur le réchauffement climatique.

Secondo : Croissance Saine Environnement a aussi permis aux élèves du lycée Montaigne de comprendre pourquoi l’on était passé des objectifs du millénaire pour le développement durable (OMD), aux objectifs du développement durable (ODD) qui eux reposent sur 17 piliers et doivent s’étaler jusqu’à l’horizon 2030.

La sortie de l’ONG Croissance Saine Environnement au lycée Montaigne sis au premier arrondissement de libreville, a permis in finé, de sélectionner Mlle Amélia Boula-Boula, élève en classe de 3e, comme ambassadrice dudit lycée, pour sa recherche complète sur le réchauffement climatique. Elle intègre désormais l’équipe de sensibilisation de Croissance Saine Environnement dans son périple des établissements de la capitale où ils sera encore question d’aborder sans tabous les multiples facettes du réchauffement climatique et les enjeux sur le développement durable.

GI/MM/YKM/17

 

A propos de l'auteur