COP 18 et DOHA GOALS : UN SEJOUR AU QATAR AVEC DE NOMBREUSES RETOMBEES

2274525832Libreville, 14 décembre (GabonInitiatives) – Le Président Ali Bongo Ondimba, a pris part à deux évènements de portée internationale. L’un dans les domaines de l’environnement, et l’autre touchant au sport. Deux domaines où le Gabon a marqué son leadership et son positionnement avec des ambitions réitérées à travers des actes et des symboles forts.

COP 18, un plaidoyer pour l’avènement d’une planète plus verte

Du 26 novembre au 7 décembre 2012, Doha a abrité les assises de la 18e Conférence des Parties (COP-18) à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) et 8e Conférence des Parties siégeant en tant que Réunion des Parties au Protocole de Kyoto.

Première COP ayant eu lieu depuis l’établissement de la « Plateforme de Durban pour une action renforcée », cette rencontre, à laquelle a pris part le Président Ali Bongo Ondimba, a été pour le numéro un Gabonais l’occasion de prendre la parole pour réitérer son engagement et le positionnement de son pays sur les questions environnementales.

Environnement, changement climatique et développement durable, telles furent les axes sur lesquels le Chef de l’Etat gabonais s’est illustré par son engagement pionnier et visionnaire, réitérant un leadership affirmé lors des diverses conférences sur ces sujets depuis son accession à la magistrature suprême ; Nagoya, Durban, Libreville, Rio, etc…

Comme à son habitude, le Chef de l’Etat gabonais a voulu rompre avec les refrains habituels et s’inscrire dans un langage de vérité et d’objectivité, à un moment crucial où Dame Nature et les générations futures se retrouvent de plus en plus vulnérables face à des dégâts imprévisibles. 3834054413

Le Président Gabonais a fait un plaidoyer sur la nécessité d’émergence d’une nouvelle conscience de partage d’une même planète, ainsi que le devoir d’une meilleure gestion des biens planétaires communs à toute l’humanité.

Lenteur des progrès dans les négociations, division de fait des peuples et des nations, perte de confiance sont apparus dans le discours du numéro un gabonais comme des entraves à l’avènement d’une planète plus verte. Il a donc exhorté et prôné de ce fait des actions communes, concertées, responsables et effectives.

Quelques jours après cet évènement de haute portée sur l’environnement, ce fut au sport de fédérer les synergies à travers le forum Doha Goals, où le Chef de l’Etat Gabonais a également fait une forte impression, à travers sa brillante participation.

DOHA GOALS : Le sport, une industrie au service du développement économique et social

Premier rendez-vous mondial organisé autour du sport, les Doha Goals sont une initiative conjointes du Qatar et du groupe ‘’Richard Attias & Associates’’. Evènement exceptionnel ayant réuni les plus grandes légendes du monde sportif, le Doha Goals s’est tenu du 10 au 12 Décembre 2012, avec la participation d’icônes sportives mondiales venues des quatre coins du monde. A la faveur de cet évènement, le président gabonais Ali Bongo Ondimba, dont le pays nourrit de nobles ambitions sportives, consécutives à l’organisation de la CAN 2012, a prononcé un discours fort mémorable le 11 Décembre.

Le message du Président Ali Bongo Ondimba était essentiellement axé sur les enjeux du sport et leurs implications sur les secteurs clés de développement. A travers des exemples concrets, le numéro Un gabonais a décliné ses ambitions pour ses concitoyens ainsi que l’orientation de la politique sportive de son pays.

Les Doha Goals furent l’occasion pour le Président gabonais et sa délégation de nouer des contacts stratégiques susceptibles d’être bénéfiques pour les disciplines sportives essentielles au Gabon. Cette délégation était composée du Ministre Séraphin Moundounga, en charge de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et Technique, de la Formation Professionnelle, chargé de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, des membres du Cabinet Présidentiel, des responsables de structures sportives et des sportifs dont Daniel Cousin, capitaine des Panthères.

Plusieurs projets en cours de discussion ont touché tant à la formation dans les disciplines des sciences et d’éducation sportives, qu’à leur encadrement et accompagnement ouvrant ainsi de nouvelles opportunités. 1332874744.2

A cet effet, de nombreux professionnels internationaux ont signifié leur souhait de s’impliquer activement dans le développement du sport au Gabon, telles que la championne du monde kenyane Tegla Loroupe, détentrice de plusieurs records du monde et première athlète africaine à gagner le marathon de New York en 1994, la Fédération Française de Football, etc…

D’autres personnalités, également sensibles à la prestation du Chef de l’état gabonais et sa vision, ont adhéré à son ambition, telles que : l’arbitre internationale sénégalaise Fatou Gaye qui a officié lors de deux Coupes d’Afrique et deux Coupes du Monde, le Tchadien Bah Pna Dahane, Consultant International en marketing sportif et développeur de projets pour le basket-ball.

En marge de l’édition du New York Forum Africa , il avait joué un rôle majeur pour la présence du préparateur physique camerounais Joe Touomou, fondateur de Joe Touomou Training Center, aux Etats Unis et des Kossengwe Camps à Yaoundé, est venu à la rencontre des jeunes basketteurs gabonais du centre sportif Ballon d’Or de Libreville.

Les Doha Goals, c’était également l’impressionnante participation de plus de 400 étudiants venus d’une trentaine de pays, la présence de l’université de Paris 1 Panthéon Sorbonne et l’annonce d’un palmarès des meilleures pratiques en matière d’intégrité sportive, résultant d’une étude de la chaire “Ethique et sécurité sportive”.

A travers Doha Goals , s’exprime une perspective d’offrir une convergence de vue et d’ambitions entre le Président Ali Bongo Ondimba et Son Altesse Sheikh Hamad Bin Khalifa Al Thani , entre le Gabon et le Qatar dans la place du sport dans la société et dans le monde d’une part et dans la volonté de toujours plus et mieux satisfaire des publics croissants et avides d’émotions, de sensations, de records et de spectacles. Le-Président-Ali-Bongo-à-Dubaï-416x190

Ces ambitions partagées portent aussi sur les politiques d’aménagement d’infrastructures de haut niveau, fort de la conviction que les nations qui réussissent dans les sphères sportive et culturelle sont celles-là même qui connaissent ou finissent par connaître le succès économique et social.

Les Doha Goals, c’était enfin la confirmation de l’affiliation du Gabon à la Fédération Internationale d’Automobile (FIA).

GI/JFY/SM/FM/12

 

 

 

 

PARTAGER
Fabrice Mikomba - Expert Gabon et Afrique Centrale
Fabrice Mikomba est journaliste expert Afrique et Afrique centrale depuis 1989. Après avoir travaillé pour RFI et de nombreux médias on et off line il est désormais spécialiste Gabon et Afrique Centrale pour Gabon Initiatives et Info Afrique et ce depuis 2012.