Conseil Gabonais des Chargeurs : Estelle Ondo calme la tempête

Libreville, 18 mars 2018 (GabonInitiatives) – Accord parfaite entre le Syndicat National des Transports du Conseil Gabonais des Chargeurs (SYNATRAT CGC) et la direction générale de cette entreprise. Après quelques semaines de paralysie générale due au mouvement de grève entamé par les employés qui réclament deux mois d’arriérés de salaire, la ministre des transports Estelle Ondo Ondo après avoir pris acte de la situation, a permis aux deux parties de trouver un terrain d’entente.

Mettre en place un comité ad hoc qui réunira les représentants du ministère des transports, de la direction générale du conseil gabonais des chargeurs et des travailleurs ajouté à cela un échéancier qui permettra de trouver des solutions aux payements des salaires des employés voilà ce qui ressort des différentes rencontres engagé il y a une semaine par le ministre des transports Estelle Ondo avec les responsables de CGC d’une part et le syndicat de la CGC d’autre part.

« Il était donc question de trouver des solutions aux problèmes qui minent le conseil gabonais des chargeurs et de dégager les pistes de solution car depuis bientôt un mois les employés de cette structure ont entamé un mouvement de grève après avoir déposé un préavis. Et depuis une semaine j’ai entamé une série de rencontre avec les différentes parties, aujourd’hui nous avons trouvé un terrain d’entente telle que la mise en place d’un comité ad hoc qui réunira toutes les parties y compris les représentants du ministère des transports et de la logistique et un échéancier pour le paiement de leur salaire », a déclaré le Ministre des transports et la logistique, Estelle Ondo.

Pour les responsables du Conseil gabonais des chargeurs, la structure que dirige Liliane Ngari  épse Onanga Yobégué est confrontée à des sérieux soucis de trésorerie comme l’affirme Maurice Gnimbi, directeur générale adjoint qui salut cet initiative de la tutelle : « nous connaissons depuis un temps des tensions de trésoreries et conscient de cela madame le ministre nous a fais l’honneur de nous réuni pour trouver des solutions pérennes qui permettrons à termes de payer les salaires de nos employés à date échu. Nous sommes donc satisfait de cette rencontre d’autant que la direction générale a pris l’engagement de payer les salaires du mois de janvier par ce que la revendication des syndicat porte sur le paiement du mois de janvier 2018 et nous enchainons avec le mois de février qui vient de s’écouler et la direction générale à pris l’engagement de payer les salaires du mois janvier au 31 mars au plu tard et celui du mois de février au 10 avril et les partenaires sociaux de leurs coté se sont engagé à levé le mouvement de grève ».

Tout en acceptant de reprendre le travail, les responsables du syndicat du CGC ont décidé de la suspension de la grève. « Nous n’allons pas dire que nous sommes satisfait, nous faisons seulement confiance à madame le ministre qui a pris sur elle les engagements de suivre les travaux de la commission ad hoc tripartite qui va être mise en place dans les tout prochains jours. En outre la direction générale s’est engagé aussi à payer les salaires du mois de janvier au plu tard le 31 mars et celui du mois de février le 10 avril sur l’égide de madame le ministre. C’est pourquoi nous avons décidé de suspendre notre mouvement de grève », a déclaré  Gaston Robert Indassy Ngambault.

Passé la crise, place désormais au travail. Le Conseil gabonais des chargeurs qui vient de voir un de ses membres Lilian Ogoula porté à la tête du secrétariat général du Conseil africain des chargeurs, doit s’illustrer par un meilleur rendement tant en interne qu’en externe.

Saint clair August Tepondjou (SCAT)

GI/FM/18