La CNLCEI élabore un programme de lutte contre la criminalité économique

Libreville, 23 août 2017 (GabonInitiatives) – Le Groupe de travail intergouvernemental à composition non limitée sur la prévention de la corruption – qui poursuit ses travaux à Vienne(Autriche) depuis de lundi dernier – se penche notamment sur « les bonnes pratiques et initiatives dans le domaine de la prévention de la corruption » et « l’ éducation aux efforts de lutte contre la corruption dans les écoles et les universités » en présence de la délégation gabonaise conduite par le président de la Commission Nationale de Lutte contre l’Enrichissement Illicite (CNLCEI), Dieudonné Odounga Awassi ayant annoncé l’« élaboration d’un programme de master en lutte contre la criminalité économique au Gabon ».

Devant les Etats Parties de la convention des Nations Unies contre la corruption, Odounga Awassi, a indiqué qu’à la « faculté de droit et d’économie, le thème de la corruption était abordé dans le cadre des cours de master sur le droit pénal des affaires qui traitaient des délits commis dans le cadre d’activités commerciales » et notre pays « travaillait actuellement à l’élaboration d’un programme de master en lutte contre la criminalité économique qui serait ouvert aux étudiants ainsi qu’aux professionnels des secteurs privé et public ».

En vue de promouvoir l’éducation à la lutte contre la corruption dans les établissements universitaires, le Gabon avait lancé une initiative sous la forme d’un projet pilote sur l’enseignement de l’intégrité qui devrait ensuite être étendu à tous les niveaux d’enseignement. Ce projet bénéficiait du soutien de l’ONUDC et de son Initiative pour l’enseignement universitaire en matière de lutte contre la corruption.

FINANCEMENT ET ASSISTANCE TECHNIQUE

Il reste à assurer le financement et l’assistance technique nécessaires à la finalisation et à la validation d’un cours sur la corruption et la Convention des Nations Unies contre la corruption, à la formation des professeurs et à l’élaboration d’un manuel sur la manière d’enseigner ce thème.

L’ONUDC (Office des Nations Unies contre la Drogue qui porte la convention de l’ONU contre la corruption) mène deux projets éducatifs importants dont l’un est l’Initiative pour l’enseignement universitaire en matière de lutte contre la corruption. Il s’agit d’un projet collaboratif mené par l’ONUDC qui rassemble des universités, des organisations internationales et des gouvernements pour promouvoir l’intégration de la lutte contre la corruption dans les programmes universitaires.

À ce jour, l’Initiative compte plus de 100 universités partenaires et a mis au point un outil pédagogique complet, à savoir une liste thématique, qui rassemble plus de 1 800 articles, publications et travaux de recherche sur la corruption auxquels les universités peuvent se référer dans le cadre de leurs programmes existants.

L’objectif est d’encourager l’enseignement de la lutte contre la corruption dans les formations en droit, gestion des entreprises, criminologie et sciences politiques.

GI/RA/FM/17

 

PARTAGER
Fabrice Mikomba - Expert Gabon et Afrique Centrale
Fabrice Mikomba est journaliste expert Afrique et Afrique centrale depuis 1989. Après avoir travaillé pour RFI et de nombreux médias on et off line il est désormais spécialiste Gabon et Afrique Centrale pour Gabon Initiatives et Info Afrique et ce depuis 2012.